Santé : L’ostéoporose n’est plus une fatalité

Après 50 ans, une femme sur trois risque d’avoir une fracture liée à l’ostéoporose. C’est une fragilisation des os qui est très souvent à l’origine de fractures qui peuvent compromettre la qualité de la vie. Mais aujourd’hui, la médecine permet d’avoir des diagnostics et des moyens thérapeutiques performants. Mais c’est quoi, l’ostéoporose ?
Selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé, OMS, l’ostéoporose est une maladie invalidante mais négligée. Elle est diffuse du tissu osseux généralement caractérisé par la diminution de la masse osseuse ou la détérioration micro-architecturale. Ce qui conduit à une augmentation de la fragilité osseuse et de la susceptibilité aux fractures.
Aujourd’hui, elle constitue un véritable problème de santé publique compte tenu de sa fréquence élevée et du vieillissement de la population. En effet, selon les spécialistes, 40% des femmes feront l’expérience d’au moins une fracture ostéoporotique d’ici la fin de leur vie. Le danger de l’ostéoporose réside dans le fait que c’est une maladie qui peut rester silencieuse et passer inaperçue pendant des années.
La douleur n’apparaît qu’au moment d’une complication qui peut révéler la maladie, la fracture. Mais, soulignent les professionnels, elle n’est pas une maladie fatale puisqu’elle peut être dépistée et prise en charge précocement.
Autour de quoi s’articule le traitement ? Le Risédronate est un nouveau bisphosphonate. Il agit rapidement et efficacement comme en témoigne la réduction du risque de nouvelles fractures ostéoporotiques, obtenues dès la 1ère année de traitement et qui se maintient sur le long terme. D’autant plus que le Risédronate possède un profil de tolérance comparable au placebo. Ce médicament est disponible au Maroc depuis décembre 2001. L’objectif final du traitement de l’ostéoporose est de prévoir la survenue de fractures, liée à la réduction de la masse osseuse et à l’altération architecturale des os.
La prévention de l’ostéoporose, quant à elle, doit débuter tôt dans la vie, par l’adoption d’un style de vie favorisant l’acquisition d’un capital osseux maximal à l’entrée dans l’âge adulte.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *