Santé Ramadan : Colopathie et Ramadan : plus de Fibres

La colopathie fonctionnelle, appelée également intestin irritable touche près de 30 % de la population générale. Les troubles associés à cette maladie n’ont pas de cause organique mais des manifestations à type de douleurs de l’abdomen, de ballonnements et de troubles du transit (constipation, diarrhées). L’origine de la colopathie fonctionnelle n’est pas connue avec précision. En effet, les patients présentant ce genre de pathologie n’ont pas de lésion organique (destruction ou fonctionnement anormal d’un organe).
Durant le mois sacré de Ramadan, les habitudes culinaires et hygiéniques changent. Des changements qui peuvent avoir des incidences sur la vie quotidienne de ces patients souffrants de troubles intestinaux, dont les colopathies. Répertoriée comme étant une maladie latente, La colopathie fonctionnelle se manifeste de plus en plus clairement et peut même devenir très douloureuse si un régime alimentaire strict n’est pas suivi.
Les patients souffrants de colopathies se trouvent dans l’obligation de faire fi des «ch’hiwat» dont regorge la cuisine marocaine. Leur alimentation doit se baser essentiellement sur les légumes. Sinon, bonjour les ballonnements du ventre en plus d’une désagréable sensation de pesanteur.
La liste des aliments à proscrire est longue. En tête figurent les légumineuses. En d’autres termes, pas de harira, cette soupe nationale par excellence à base de pois-chiche et de lentilles. Les gastro-entérologues insistent également sur la nécessité d’éviter les excitants, que ce soit thé ou café. Le régime se complète avec l’interdiction de consommer des plats sucrés, ou au moins, en prendre le moins possible.
Et pour rester à l’écart des désagréables complications des colopathies, la pratique du sport est indispensable. Une activité sportive légère est l’idéal selon les spécialistes. Il s’agit notamment de la marche. En temps normal comme en période de jeûne, le traitement des colopathies repose essentiellement sur une bonne hygiène alimentaire et un régime très diversifié comportant beaucoup de fibres alimentaires. Les médicaments ne doivent être utilisés qu’à à bon escient. Il s’agit des antalgiques (antidouleurs), et des antidiarrhéiques. Pour venir à bout des constipations qui peuvent survenir de temps à autre, les médicaments ne doivent pas être utilisés systématiquement. C’est le régime approprié qui doit permettre d’éviter la constipation. La colopathie fonctionnelle n’est pas une maladie grave. Elle ne comporte aucune complication. Le patient pourrait passer un agréable Ramadan en suivant une bonne hygiène alimentaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *