Sauvegarde de la médina de Sefrou

La province et la municipalité de Sefrou, en collaboration avec l’Agence Urbaine et de Sauvegarde de Fès, ont organisé jeudi dernier une journée d’étude sur la sauvegarde de la médina de Sefrou.
L’objectif de cette rencontre entre les différents intervenants est l’enracinement de l’esprit de concertation et la coordination des efforts en vue de trouver les solutions adéquates aux questions de la gestion urbaine dans la province.
Lors de cette manifestation, le gouverneur de la province, Abdelkhaleq Benjelloun a mis en relief l’intérêt que porte SM le roi Mohammed VI à la protection du patrimoine et à l’adoption d’une approche de partenariat pour mettre un terme au phénomène de l’habitat insalubre.
Sur la question du secteur de l’habitat dans la ville, le gouverneur a fait part de l’existence de poches d’habitat insalubre notamment dans les douars « Slaoui » et « Tabour », dans la médina de Sefrou, des grottes à Imouzer et des constructions non réglementaires dans certains quartiers et des zones périphériques. Dans ce cadre, M. Benjelloun a mis en relief les efforts déployés par les potentialités concernées pour la lutte contre l’habitat insalubre. Et de souligner notamment la réalisation des études pour l’assainissement et la restructuration de plusieurs quartiers et la réhabilitation des villes anciennes.
Le gouverneur a également évoqué les projets en cours de réalisation dont celui du transfert des familles du « douar Slaoui » et du relogement des habitants du douar « Tabour ».
De son côté, l’inspecteur régional de l’urbanisme, Taoufik Hjira a souligné que cette rencontre ambitionne la création d’un espace de concertation entre les différents partenaires du secteur de l’habitat. Et de souligner l’importance de la réalisation d’une synergie afin d’assurer un développement harmonieux et global de la région Fès-Boulemane.
S’agissant des causes de la dégradation de l’espace urbain, M. Hjira a soulevé l’insuffisance des ressources humaines chargées du contrôle, de la lenteur des procédures coercitives à l’encontre des contrevenants et de l’insuffisance de la coordination entre les différents intervenants.
Les participants à cette journée ont examiné et discuté des mesures à prendre pour la protection et la réhabilitation de la médina de Sefrou, et pour l’amélioration de l’espace urbain et la lutte contre l’habitat insalubre dans la province.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *