Sauvegarde du patrimoine naturel et historique de Tanger : La mobilisation ne faiblit pas

Sauvegarde du patrimoine naturel et historique de Tanger : La mobilisation ne faiblit pas

De nouveaux militants associatifs rallient le mouvement

La mobilisation continue pour la sauvegarde du patrimoine naturel et historique de la ville du détroit. A cet effet, des représentants de la société civile locale viennent de se constituer, dernièrement, en un nouvel organisme associatif en vue de la protection et la réhabilitation de l’ancienne médina. Il s’agit de contribuer à «la mise en valeur de l’histoire de Tanger, qui est considérée comme la plus ancienne ville fondée par les Phéniciens et où se sont succédé différentes civilisations», selon un communiqué émis, dernièrement, à l’issue de l’assemblée générale constitutive de cette nouvelle association.

La majorité des membres du conseil administratif et exécutif de ce nouvel arrivant associatif sont des Tangérois connus pour leur militantisme associatif et syndical. Son but est de contribuer au renforcement du rôle de la société civile dans la préservation du patrimoine historique et culturel de Tanger. Du fait que «ce patrimoine riche et varié a souffert d’une négligence dans un passé récent. Il en a résulté la perte d’une partie et la détérioration de celle restante à différents niveaux.

Ce qui nécessite une intervention rapide en vue de sauver ce patrimoine et de le protéger», a précisé ce communiqué, faisant remarquer que Tanger a connu une série d’initiatives de classement et de restauration de ses monuments, mais elles restent insuffisantes face à la négligence et la grande détérioration constante, dont est victime une grande partie du patrimoine matériel et immatériel de la ville.

Construite sur une superficie de 26 hectares, l’ancienne médina de Tanger regorge d’importants sites culturels et historiques, dont la plupart font partie des lieux les plus visités tout au long de l’année. La création de ce type d’organisme contribuera certainement à sauver cet important patrimoine, et son intégration dans la dynamique de l’urbanisme et leur exploitation à des fins touristiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *