Sbiti : une femme résolument engagée

Sbiti : une femme résolument engagée

Laïla Sbiti a un parcours professionnel exemplaire. Cette jeune femme de 36 ans est ingénieur d’Etat en textile. Elle a décroché son diplôme en 1994. Elle a par la suite obtenu, en 2000, un MBA délocalisé (Ecole nationale des ponts et chaussées Paris- Ecole Hassania des Travaux Publics, Casablanca). Son mémoire de fin d’études avait pour thème la délocalisation des centres d’appel au Maroc.
Son parcours professionnel a commencé en 1996 avec son intégration à la direction de la production industrielle du ministère de l’Industrie et du Commerce en tant que chef de service chargée du secteur de la filature-tissage et ennoblissement et du dossier des relations commerciales internationales. Depuis, elle n’a cessé de grimper les échelons avec une constance impressionnante. En 1998, elle est nommée chef de service chargée du volet coopération et de la gestion de projets Europe à la direction des investissements extérieurs relevant du ministère de l’Economie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme. Deux ans plus tard, elle occupera le poste de chef de la division de la promotion, de la coopération et de la communication à la direction des investissements du ministère des Affaires générales et économiques. Elle vient d’être promue directeur adjoint des investissements. Elle est également reconnue comme une experte en matière de promotion des investissements.
Elle vient d’ailleurs d’être nommée présidente de l’Association du Réseau ANIMA – Réseau euro-méditerranéen des agences de promotion des investissements.
Une chose est sûre, laïla Sbiti n’a pas été nommée à la tête de ce réseau international par hasard. Elle est en effet particulièrement engagée: Membre fondateur et secrétaire générale de l’Association Les Intégrales de l’Investissement (depuis 2004), membre du consortium de réalisation du programme ANIMA (2002-2005), coordinateur national de l’examen de la politique d’investissement menée par la CNUCED (2005-2006), qui sera présenté le 7 décembre, membre du groupe de travail «Coopération industrielle euro Med» à la Commission européenne (1999-2004), membre du groupe de travail de recherche sur les centres d’appels (projet TOSCA)- 2002, rédacteur en chef du Journal de l’Investissement de la direction des investissements : «ISTITMAR» (1999) et responsable du volet économique dans le cadre du Temps du Maroc en France dont la conception et la mise en place du Centre d’affaires du Maroc à Paris (1999).
Laïla Sbiti justifie ainsi d’une longue expérience professionnelle. elle a pu acquérir, au fil des postes, une expérience de plus de 10 ans dans le domaine des investissements. Elle a, entre autres, supervisé la contribution de la direction aux négociations de l’accord de libre-échange Maroc-Etats Unis d’Amérique et de la zone de libre-échange arabe. Elle a, par ailleurs, développé et animé un réseau entre la direction des investissements et les universités pour le développement des échanges en matière d’information, de recherche et de formation. Elle a également participé à la mise en œuvre du contenu d’accords déjà établis comme cela a été le cas pour l’investissement  dans le cadre de l’accord de libre-échange Maroc – Union européenne. Cette mère de deux enfants est par ailleurs particulièrement active dans le domaine associatif. Elle est en effet membre fondateur de la section Rabat de l’Association marocaine pour l’éducation de la jeunesse. La promotion des activités de l’artisanat marocain fait également partie de ses centres d’intérêt.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *