Schéma directeur d’aménagement urbain : Un nouveau souffle pour Casablanca

Schéma directeur d’aménagement urbain : Un nouveau souffle pour Casablanca

Le plan de développement stratégique de la wilaya du Grand Casablanca est sur la bonne voie. Il a été présenté lundi 17 décembre 2007 par l’Agence urbaine de Casablanca devant le comité stratégique de pilotage présidé par le wali du Grand Casablanca et l’ensemble des gouverneurs de la région. Ce plan qui sera traduit en schéma directeur d’aménagement urbain( SDAU)  tend à définir une stratégie et des actions de développement de la région du Grand Casablanca pour les vingt prochaines années. Les actions visées par le plan de développement stratégique touchent tous les domaines ayant trait aux Casablancais, à savoir le développement économique, social et environnemental. Figurent également les déplacements et transports urbains, l’habitat et les espaces publics. Après un débat ouvert entre les différents intervenants, des recommandations ont été formulées afin de finaliser le plan dans les deux semaines à venir. C’est ainsi qu’il a été recommandé d’établir un planning précis de l’ensemble des actions qui mèneront à l’approbation du SDAU. Il a aussi été décidé de présenter une charte qui accompagnera le plan de développement stratégique et de marquer l’engagement de l’ensemble des acteurs. Le SDAU vise à donner un souffle nouveau à la métropole casablancaise qui ambitionne d’assumer le rôle de locomotive du développement socio-économique national.
Pour rappel, les grands axes de ce plan ont été présentés par Allal Sakrouhi, gouverneur directeur de l’Agence urbaine, en mai 2007 lors de la troisième édition de l’événement mensuel «Les Petits Déjeuners de l’Excellence» organisé par ALM. M. Sakrouhi avait indiqué que «ce plan vise à répondre à l’émergence de la nouvelle dynamique qui traverse les structures socio-urbaines de la ville». Ce programme intervient dans le contexte d’un pays en transition. Sur le plan démographique, la ville de Casablanca comptera près de 6 millions d’habitants en 2030. C’est ce qui explique en partie cette nouvelle vision de gérer la métropole en impliquant tous les acteurs socio-économiques, politiques et culturels influant sur la vie quotidienne de cette cité. Cette nouvelle stratégie de développement est en fait un véritable chantier apte à répondre aux impératifs de la modernisation des offres métropolitaines indispensables pour positionner la capitale économique à l’internationale.
L’élargissement du port de Casablanca, la mise à niveau du maillage routier, la réduction de la pollution, la mise en place d’une trame régionale, l’aménagement du front de mer, la création de près de 2,2 millions d’emplois en 2030, la préparation des espaces dédiés aux activités spécifiques et la création de zones industrielles et technopoles, sont autant de projets figurant sur l’agenda du plan de développement stratégique de Casablanca . Ce plan prévoit également le développement du tourisme d’affaires, la création d’une plate-forme logistique de fret. L’aménagement des espaces réservés à la construction de logements sur la périphérie de Casablanca en faveur de la classe moyenne, figure aussi dans le schéma directeur. Sur le plan culturel et sportif, des projets de taille sont prévus telle que la construction d’un théâtre –Opéra et de nouveaux complexes sportifs. Le plan compte d’autres projets «audacieux» comme la Marina, la deuxième corniche ou encore le Palais des congrès. Tous ces projets  ne pourraient avoir de sens sans résoudre la problématique du foncier. C’est ce qui explique la mise en place d’un dispositif juridique destiné à réglementer le marché foncier pour lutter contre les tractations spéculatives dans ce domaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *