Sécurité routière: 25 autres radars pédagogiques sont attendus

Sécurité routière: 25 autres radars pédagogiques sont attendus

Attention, vous risquez d’être flashés pour votre vitesse, mais juste à titre pédagogique toutefois et non à titre coercitif ! Le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) a procédé à l’installation de 25 radars pédagogiques dans 12 villes du Royaume.

Contacté par ALM, Benaceur Boulaajoul, secrétaire permanent du  CNPAC, affirme que ces radars sont opérationnels depuis fin juillet. Quant au lieu d’implantation, Rabat-Salé-Témara et Casablanca accaparent le plus d’appareils, avec 4 radars pour chaque métropole. Viennent ensuite  les villes de Marrakech (3), Agadir (2), Tanger (2), Oujda (2), Fès (2) et Meknès (2).

Les villes de Laâyoune, Safi, Essaouira et El Jadida se sont équipées d’un radar chacune. Le parc de radars pédagogiques devrait encore se renforcer avec une nouvelle commande. «D’autres villes seront ciblées par ce projet. Pour cela, 25 radars sont en cours d’acquisition», indique M. Benaceur. On ne connaît pas encore les noms des villes qui seront dotées de ces nouveaux appareils.

  En attendant, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique a déboursé plus de 1,2 million DH pour l’acquisition et l’installation des 25 premiers radars, soit 43.000 DH l’unité. Ces appareils qui sont alimentés à l’énergie solaire ont l’avantage  d’informer les conducteurs de leur vitesse sans les sanctionner. En effet, son objectif n’est pas répressif mais préventif. Ainsi, sa  fonction première est d’informer le conducteur de sa vitesse réelle.

L’objectif étant de pousser les automobilistes à ajuster leur comportement, respecter les réglementations en termes de vitesses et favoriser ainsi la sécurité routière. Suite aux recommandations des autorités locales et la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), les radars ont été implantés là où il a été constaté des excès de vitesse. La finalité étant de rappeler aux conducteurs qu’ils circulent dans une zone où il est nécessaire de réduire leur vitesse.

Le CNPAC compte recueillir les données enregistrées au niveau des 25 points de mesures pour sensibiliser les usagers de la route sur les vitesses pratiquées à ces endroits. Il faut rappeler que durant  la saison estivale, le nombre de morts sur nos routes ne cesse d’augmenter à un tel point que la situation est devenue chaotique.

Caractéristiques techniques

Les unités radars se constituent d’un radar Doppler intégré à afficheurs LED et d’un panneau d’affichage de messages avec texte variable prédéfini. Ces radars ont la particularité de fournir des mesures précises de la vitesse des véhicules puisque l’erreur de mesure est inférieure à 3% et la plage de vitesse mesurable est comprise entre 5 et 150 Km/h.

L’équipement mesure la vitesse des véhicules sur une distance suffisamment longue. La distance de détection est d’au moins 100 mètres à partir du point de mesure.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *