Sécurité routière : 816 tués et 24.571 accidents durant les 3 premiers mois

Sécurité routière : 816 tués et 24.571 accidents durant les 3 premiers mois

La mortalité routière a légèrement baissé au mois de mars

Après une hausse de 3,32% au mois de février 2019, la mortalité routière a légèrement baissé au mois de mars. Selon les statistiques provisoires du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, 283 personnes sont décédées sur les routes. Ainsi, les statistiques du mois de mars 2019 comparées à celles du mois de mars 2018 font ressortir une baisse de 1,05%. Parmi ces tués figurent 72 piétons, soit 25% de l’ensemble des tués, 101 usagers des 2 et 3 roues (36% de l’ensemble des personnes décédées).

Hormis cette légère diminution du nombre de morts, tous les autres indicateurs de la sécurité routière sont en hausse.  Les accidents mortels qui se sont chiffrés à 256 ont progressé de 6,67%. Il en va de même pour les accidents qui ont augmenté de 20,45% en s’établissant à 8.716. Pour leur part, les accidents non mortels ont enregistré une hausse de 20,93% et se sont élevés à 8.460.  A noter que les blessés légers ont enregistré la plus forte hausse (+23,6%) en s’établissant à 11.553. Quant aux blessés graves, leur nombre a progressé de 5,40% en s’établissant à 703.

Les accidents ont explosé de 19,50%   

En établissant la comparaison des statistiques des 3 premiers mois de 2019 par rapport à ceux des 3 premiers mois de 2018, on relève que tous les indicateurs sont dans le rouge. Dans le détail, le nombre de tués a enregistré une hausse de 5,56% pour s’établir à 816 dont 196 piétons (24% de l’ensemble des tués) et 287 usagers des 2 et 3 roues (35% de l’ensemble des tués). Les accidents ont explosé de 19,50% en s’élevant à 24.571. Pour leur part, les accidents mortels qui se sont chiffrés à 723 ont fléchi de 8,23%. Les accidents non mortels qui se sont élevés à 23 848 ont bondi  de 19,88%. A noter que les blessés légers ont enregistré la plus forte hausse (+20,98%) en se chiffrant à 32.422. Les blessés graves se sont établis à 2.023 (+4,76%). Sur une année glissante, c’est-à-dire d’avril 2018 à mars 2019 par comparaison à avril 2017-mars 2018, on recense 10.0143 accidents, soit une hausse de 10,02%.

Le nombre de tués s’est chiffré à 3.528 enregistrant une légère baisse de 0,70%. Les accidents mortels se sont établis à 3.121, enregistrant une légère progression de 0,39%. Les accidents non mortels se sont chiffrés à 97.022 (+10,36%).  Les blessés légers ont bondi de 10,56% sur une année glissante en s’établissant à 133.871. En revanche, le nombre de blessés graves a reculé de 4,51% pour s’établir à 8.817.

Pour rappel, l ’année 2019 avait mal démarré avec une remontée de 15,45% des tués. Durant les deux premiers mois de l’année, le nombre de tués avait enregistré une hausse de 9,45%. Ainsi, 533 personnes ont trouvé la mort sur les routes. Les accidents ont explosé de 18,99% en s’élevant à 15.855.  Les efforts déployés par le ministère de tutelle  pour réduire le nombre  de morts demeurent insuffisants. Les avancées dans ce domaine restent fragiles. On est encore loin des objectifs de la stratégie nationale de sécurité routière qui, rappelons-le, vise à réduire de 25% le nombre de morts dans les accidents de circulation à l’horizon 2021 et de 50% à l’horizon 2026.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *