Sécurité routière: Après la stratégie, place à l’action!

Sécurité routière: Après la stratégie, place à l’action!

Caractérisées par une facilité de trafic qui autorise des vitesses élevées, les routes de rase campagne représentent un grand enjeu en matière de sécurité routière:  2/3 des accidents de la circulation y ont lieu.

La journée nationale de la sécurité routière célébrée chaque année le 18 février constitue le rendez-vous annuel pour examiner de près les actions entreprises pour lutter contre le fléau des accidents de la route. Cet évènement est ainsi l’occasion d’évaluer de manière objective les progrès qui ont été menés et les obstacles qui empêchent la réalisation des résultats escomptés. C’est sous le thème «En rase campagne, soyons vigilants» que le Maroc va célébrer ce samedi cette journée nationale. Et pour cause : ce sont les routes de rase campagne qui sont les plus dangereuses. Celles-ci, caractérisées par une facilité de trafic qui autorise des vitesses élevées représentent un grand enjeu en matière de sécurité routière:  2/3 des accidents de la circulation ont lieu en rase campagne. 

Notons que dans le cadre de la célébration de cette journée, plusieurs concours ont été organisés par le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) et aboutiront à la remise de prix du meilleur conducteur professionnel, meilleur moniteur d’auto-école, meilleur agent visiteur technique et meilleure entreprise engagée pour la sécurité routière. En plus de la consécration pour la meilleure chanson, le meilleur projet digital, la meilleure affiche et la meilleure production journalistique.

La route continue toujours de tuer et de faire des victimes. En 2016, le nombre de morts sur nos routes a légèrement augmenté. Selon les statistiques provisoires des accidents de la circulation, le nombre de tués s’est élevé à 3.593 contre 3.565 en 2015, soit une progression de 0,79%. En dépit d’une augmentation des accidents de circulation avec  81.827 en 2016  contre 78.864 en 2015, il faut relever que la gravité a diminué. De nos jours, 1 accident sur 6 est grave contre 1 accident sur 4 en 2012. La nouvelle stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025 devrait réduire sensiblement le nombre de morts. Celle-ci  définit une vision plus exigeante et concentrée sur le long terme pour développer «des comportements responsables et des routes plus sûres au Maroc». Elle fixe un objectif ambitieux et chiffrable qui se traduit par la réduction, à l’horizon de 2025, de la mortalité routière de moitié par rapport à son niveau actuel (moins de 1.900 tués sur les routes en 2025), avec un objectif intermédiaire de ne pas dépasser 2.800 tués en 2021. Il faut savoir que trois types de facteurs sont à l’origine des accidents de la route : l‘infrastructure, le véhicule et l‘humain. D’importants efforts ont été produits ces dernières années au niveau des infrastructures et des véhicules (airbag,…). Or l‘accident de la route est avant tout un problème de comportement humain. Ce facteur est présent dans 90% des accidents de la route. Pour mieux cerner le comportement des usagers de la route, le Comité national de prévention des accidents de la circulation mène régulièrement des études pour mesurer des indicateurs comportementaux.

A travers ces indicateurs, il ressort que les dysfonctionnements sont énormes, notamment pour certains indicateurs comme le respect des panneaux Stop et le port de la ceinture de sécurité dans les sièges arrière en rase campagne.

Conscient de cette problématique, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique compte renforcer davantage les contrôles routiers avec l’installation de radars de nouvelle génération. Parmi ceux-ci figurent les radars tronçons, les radars aux feux-rouges ou encore les radars de surcharge des camions. Ces nouveaux appareils devraient avoir un impact sur le comportement des automobilistes en les obligeant à mieux respecter le code de la route.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *