Sécurité routière : le gouvernement veut mobiliser les imams

"Le ministère des Habous Affaires religieuses et le ministère de l’Education nationale et de la Recherche scientifique vont mettre en place des formations pour les imams sur la prévention routière", a indiqué Ahmed Abbadi, directeur des Affaires islamiques au premier de ces ministères. "Ils pourront ainsi consacrer des prêches à la sécurité routière", a-t-il ajouté. Ce sujet devrait également être abordé dans les manuels d’études islamiques des écoles. Le ministère des Affaires islamiques avait déjà appelé les imams des 16.000 mosquées du Maroc à faire un prêche sur ce thème le vendredi 17 février à l’occasion de la journée nationale sur la sécurité routière, a ajouté M. Abbadi.
"Les imams, écoutés par environ 4 millions de musulmans chaque vendredi, ont expliqué que transgresser les lois du code de la route, revient à transgresser la charia, puisque celle-ci a pour objectif de défendre les intérêts et la sécurité des personnes", a-t-il indiqué.
"Ils ont également expliqué que celui qui tue sur la route parce qu’il a trop bu ou roulé trop vite et donc n’a pas respecté le code de la route est un criminel, tel que le Coran le signifie", a-t-il dit. Le nombre des tués sur les routes marocaines s’est élevé en 2005 à 3.683, pour une population d’environ 30 millions d’habitants. Des campagnes d’information et de sensibilisation, des contrôles sur les routes ainsi que le port obligatoire de la ceinture de sécurité ont été mis en place en 2004.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *