Sécurité routière : L’effet du contrôle automatisé de la vitesse

Sécurité routière : L’effet du contrôle automatisé de la vitesse

Le nombre de tués sur nos routes est en baisse. C’est ce qui ressort des derniers chiffres du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau concernant les deux premiers mois de l’année.

L’analyse des statistiques provisoires des accidents de la route au titre des deux premiers mois de l’année 2017 par comparaison à ceux de l’année 2016 fait ressortir une baisse de 10,17% des tués et se sont chiffrés à 468 contre 521 en 2016. Dans le détail, on notera que le nombre de morts s’est établi à 268 en janvier 2017 contre 277 en janvier 2016 enregistrant une baisse de 3,25%. Au mois de février 2017, le nombre de tués s’est chiffré à 200 contre 244 au même mois de l’année 2016 (-18,03%). Pour ce qui est des accidents, les chiffres du ministère font état de 6.691 accidents en janvier 2017 enregistrant une hausse de 5,82% par comparaison au même mois de l’année précédente. Au mois de février 2017, leur nombre a diminué de 2,23% pour s’établir à 5.688.

S’agissant des accidents mortels, les chiffres ont considérablement diminué. Au total, 230 accidents ont été enregistrés en janvier 2017, soit une baisse de 10,51% par comparaison à l’année précédente. Tendance à la baisse également pour le mois de février où les accidents mortels se sont chiffrés à 181 (-13,40%). S’agissant des blessés graves, leur nombre a atteint 638 au mois de janvier 2017 (-5,62%) et 501 au mois de février (-22,2%). La publication de ces premiers chiffres montre que le Maroc a enregistré un bilan positif au niveau de tous les indicateurs de sécurité routière.

Quant à la gravité des accidents, Azzedine Chahidi, chef de la division de la sécurité routière au ministère,  fait remarquer que celle-ci diminue d’une année à l’autre. «Le contrôle automatisé de la vitesse a permis de diminuer le nombre des accidents graves. L’utilisation de ces appareils de contrôle incite les usagers de la route à respecter davantage le code de la route», explique-t-il.

Selon la direction des transports routiers et de la sécurité routière, le taux de gravité des accidents est passé de 23,47% en 2012 à 15,33% en 2016, soit une baisse de 8,14%. Autrement dit, un accident sur 6 est grave contre 1 sur 4 en 2012. Quant à l’évolution du taux de mortalité durant les cinq dernières années, celui-ci est passé de 6,01% en 2012 à 4,39% en 2016. Si on tient compte à présent de l’évolution du nombre de tués durant les cinq dernières années, les statistiques font état de 4.055 morts en 2012 contre 3.593 en 2016, soit 462 décès en moins. Rappelons que le total des accidents de circulation au cours de l’année 2016 s’est élevé à 81.827 contre 78.864 en 2015, soit une augmentation de 3,76%. Le nombre de tués s’est élevé à 3.593 en 2016 contre 3.565 en 2015, soit une progression de 0,79%, ce qui représente 28 tués de plus que l’année précédente. S’agissant des accidents mortels, leur nombre est passé de 3.167 en 2015 à 3.163 en 2016, soit une baisse de 0,13%.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *