Sécurité : Satesfecit de Madrid

Sécurité : Satesfecit de Madrid

Les ministres délégués aux Affaires étrangères et à l’Intérieur, Taieb Fassi Fihri et Fouad Ali El Himma, ont tenu, lundi à Madrid, une réunion de travail avec les ministres espagnols des Affaires étrangères et de l’Intérieur, Miguel Angel Moratinos et José Antonio Alonso, au cours de laquelle les deux parties ont fait le point sur la coopération entre le Maroc et l’Espagne dans le domaine de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes et sur les progrès réalisés dans ce domaine depuis la normalisation des relations entre les deux pays, notamment après la visite au Maroc, en avril dernier, du président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero. À cette occasion, les deux ministres ont transmis au gouvernement espagnol la ferme volonté du Maroc d’intensifier sa coopération avec l’Espagne en matière de lutte contre le terrorisme, l’immigration clandestine et le trafic de drogues.
La visite des deux responsables marocains à Madrid avait débuté par la réunion qu’ils ont tenue au Palais de la Moncloa (siège de la présidence du gouvernement espagnol) avec le chef de l’Exécutif espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, à laquelle a assisté le ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos.
Selon des sources diplomatiques espagnoles, lors de cette audience, le chef de la diplomatie marocaine a remis au président du gouvernement espagnol un message de SM le Roi Mohammed VI.
Par la suite, les deux ministres marocains se sont réunis avec leurs homologues espagnols, Moratinos et José Antonio Alonso, au siège du ministère des Affaires étrangères, où les quatre responsables ont tenu une session de travail conjointe, avant de tenir des réunions séparées, Fassi Fihri avec Moratinos, et Antonio Alonso avec El Himma.
Ces réunions ont été axées sur la présentation par les deux ministres marocains des efforts du Maroc dans la lutte contre le terrorisme, l’immigration et le trafic de drogues.
S’agissant de la lutte antiterroriste, les deux responsables marocains ont souligné que le Maroc collabore, depuis 1997, avec les autorités espagnoles dans la lutte contre le terrorisme et, que, après les attentats du 11 mars à Madrid, cette coopération a été intensifiée, notamment dans l’enquête sur les auteurs de ces crimes.
À ce propos, le gouvernement espagnol a saisi cette occasion pour souligner qu’il considère que le Maroc a fourni des pistes importantes pour les investigations menées sur ces attentats.
Cette affirmation contredit ce qui a été publié dans certains médias espagnols proches au Parti populaire (PP) et donc hostiles au Maroc. Des allégations qui ne correspondent guère à la réalité et que le gouvernement espagnol est tenu de démentir officiellement, afin de mettre un terme à cette campagne de dénigrement qui porte atteinte à l’image du Royaume auprès de l’opinion publique espagnole. Un problème qui se pose aussi en ce qui concerne l’immigration clandestine puisque l’image que reflètent les médias espagnols sur ce sujet laisse entendre que le Maroc fait preuve de laxisme en ce qui concerne la lutte contre les réseaux mafieux qui s’adonnent à cette activité criminelle. Or, le gouvernement marocain mène une lutte acharnée contre ce phénomène, ce qui a d’ailleurs permis de réduire ce trafic de plus de 10 % pour les personnes arrêtées en Espagne et de 24 % sur le nombre de pateras interceptées. Ces chiffres ont été confirmés par les autorités espagnoles.
Dans le volet de la lutte contre le trafic de drogue, les responsables marocains ont passé en revue les efforts du Royaume dans ce domaine et ont rappelé que le Maroc a procédé à une restructuration des services de sécurité chargés de la lutte contre ce trafic.
Le gouvernement marocain a aussi mis en relief le programme élaboré avec la collaboration de l’ONU pour le remplacement des cultures de cannabis par des cultures alternatives dans les zones où ces plantations constituent, jusqu’à présent, la base de l’économie locale.
De leur part, les ministres espagnols ont affirmé que le gouvernement de leur pays est conscient des efforts effectués par le Maroc dans ces trois domaines, à savoir la lutte antiterroriste, la lutte contre l’immigration clandestine et le trafic de drogues.
Enfin, les quatre responsables marocains et espagnols ont mis l’accent sur la ferme volonté des deux parties d’intensifier la collaboration existant entre les deux pays et de coordonner les efforts entre les services de sécurité des deux pays pour lutter ensemble contre la criminalité sous toutes ses formes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *