Sécurité sociale : La bonne gouvernance par les TIC

Sécurité sociale : La bonne gouvernance par les TIC

Les travaux de la 15ème Conférence internationale de l’AISS (Association internationale de la sécurité sociale) sur les technologies de l’information et de la communication dans le domaine de la sécurité sociale se sont ouverts mercredi 18 avril à Casablanca.

Ouvrant les travaux de cette conférence qui a réuni 350 représentants de 89 pays, le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Saïd Ahmidouch, a fait remarquer qu’à l’ère de la Big Data et du Cloud Computing,  les institutions de sécurité sociale ont intérêt plus que jamais à exploiter les possibilités qu’offrent les technologies de l’information et de la communication, et à prendre la juste mesure de l’impact de ces dernières sur la gestion des établissements de sécurité sociale.

«Ce qui mérite d’être relevé, c’est que bien que les programmes d’extension de couverture nécessitent l’utilisation d’outils administratifs complexes et le recours à des procédures longues et coûteuses, les institutions de sécurité sociale ont pris le train en marche et ont procédé depuis plusieurs années à l’automatisation et la digitalisation de leurs processus administratifs», a-t-il déclaré. Pour sa part, le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim,  a insisté sur le rôle majeur des TIC dans le domaine de la sécurité sociale en relevant que «malgré les nombreux acquis dans ce domaine, des défis persistent encore et cette conférence a pour principal but de formuler des suggestions et des solutions».

Ainsi, une gouvernance efficace et l’utilisation des TIC sont cruciales pour fournir des services de sécurité sociale de haute qualité, à l’heure où les besoins et les attentes ne cessent de croître. A ce sujet, Hans-Horst Konkolewsky, secrétaire général de l’AISS, a souligné que «le développement et l’innovation n’ont jamais été aussi rapides, et les institutions de sécurité sociale doivent faire preuve de flexibilité et de souplesse pour s’adapter à l’évolution des besoins».

Lors de cette conférence, il a été relevé qu’une utilisation réfléchie des nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle, les données massives et les technologies de la chaîne de blocs (blockchain) peuvent améliorer l’administration de la sécurité sociale. Durant trois jours, les institutions présentes feront part de leur vision stratégique des produits et des services adaptés à la sécurité sociale. Cet évènement sera aussi l’occasion  de définir le rôle des TIC dans le façonnement de l’avenir de la sécurité sociale, d’identifier le rôle des dirigeants et des cadres supérieurs dans la gouvernance des TIC et d’examiner de près l’impact des technologies de pointe sur la sécurité sociale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *