Selon l Observatoire marocain des violences faites aux femmes : Près de 59.000 cas ont été enregistrés en 2012

Selon l Observatoire marocain des violences faites aux femmes : Près de 59.000 cas ont été enregistrés en 2012

L’Observatoire marocain des violences faites aux femmes, «Oyoune Nissaiya», vient de dévoiler les résultats de son quatrième rapport national. En 2012, l’Observatoire a enregistré 58.747 cas de violence, soit 9.955 cas de plus qu’en 2011. La majorité des victimes sont jeunes. En effet, le document indique que 74% des femmes sont âgées entre 15 et 38 ans, alors que 83 cas ont entre 60 et 69 ans et 7 cas ont plus de 70 ans. En examinant les différentes formes de violence, il y a lieu de noter que la violence psychologique est la forme la plus répandue avec un taux de prévalence de 47%. La violence physique arrive en seconde position avec 32%, suivie de la violence économique (14%) et la violence sexuelle (3%). Ce phénomène n’est pas sans conséquence. Outre les blessures physiques (fractures, brûlures, ecchymoses…), les effets psychologiques des comportements violents peuvent être très importants : 49% des femmes qui ont été violentées disent avoir ressenti une forme ou une autre d’effets psychologiques néfastes comme la colère, la peur, le manque de confiance en soi, la dépression, l’anxiété. La plupart ont reconnu que ces violences ont eu un impact sur le bien-être de leurs enfants. Le développement psychologique et le comportement de l’enfant sont touchés. Autre constat : la violence à l’égard des femmes est un phénomène davantage présent en milieu urbain. A ce sujet, il y a lieu de relever que 80% des femmes ayant subi un acte de violence vivent en ville contre 11% en milieu périurbain et 9% en milieu rural. Par ailleurs, le rapport souligne que ce phénomène touche davantage les femmes mariées avec 56%. Viennent ensuite les mères célibataires (20%), les célibataires (14%), les femmes divorcées (8%) et les veuves (2%). Autre particularité: les victimes ont pour la plupart un faible niveau de scolarité. A ce sujet, le rapport mentionne que 32% des femmes violentées sont analphabètes. Elles sont 25% à ne pas avoir dépassé le primaire, 13% ont atteint le secondaire et seulement 6% l’enseignement supérieur.
Le rapport ne manque pas de rappeler qu’en 2011 six femmes victimes de violence sont mortes. La même année, l’Observatoire avait enregistré 4 tentatives de meurtre, 434 cas de viol conjugal et 244 cas de viol. A noter que 23 femmes victimes de violence sexuelle se sont tournées vers la prostitution et 34 cas ont fait une fausse couche, sans oublier de mentionner les maladies graves engendrées par ce type de violence. Enfin, le rapport rappelle que 898 victimes se sont retrouvées dans la rue sans aucun moyen de subsistance.
Samedi dernier, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Rabat pour dénoncer toutes les formes de violence faites aux femmes.
Au Maroc, six millions de femmes sont maltraitées selon les chiffres du gouvernement, soit une femme sur trois est touchée dans son intégrité physique et psychologique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *