Selon un rapport de l OMS : Un Marocain sur sept accro à la cigarette

Selon un rapport de l OMS : Un Marocain sur sept accro à la cigarette

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de rendre public son rapport sur le tabagisme. Selon le document, 15% des Marocains sont accros à la cigarette. Le Maroc est devancé par plusieurs pays arabes,  à savoir le Liban où 31% de la population sont touchés par le tabagisme, la Tunisie (30%) , la Jordanie ( 26%) et l’Egypte ( 25%).

D’après l’Organisation onusienne,  le tabac tue environ 6 millions de personnes pour des dommages économiques se chiffrant  à plus de 500 milliards de dollars. À défaut d’une application rapide de la convention-cadre de l’OMS, il ne fera pas moins d’un milliard de victimes durant ce siècle. A ce sujet, il est important de  signaler que  le Maroc a  signé  cette convention en 2004 mais tarde toujours à la ratifier.

A travers cette  convention-cadre, l’OMS tente de restreindre la consommation par l’augmentation des taxes sur la vente de cigarettes et l’interdiction de fumer dans les lieux publics et les lieux de travail. A ceci s’ajoute  l’interdiction totale de publicité. Sur ce point, notons que le rapport de l’OMS est centré cette année sur l’interdiction globale de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage, qui est un moyen très efficace de réduire ou d’éliminer l’exposition aux appels au tabagisme. 

Il s’agit là de mesures primordiales pour protéger les personnes des effets dévastateurs de la consommation de tabac et réduire de manière notable la prévalence du tabagisme. Le tabac est à l’origine des maladies cardio-vasculaires, pulmonaires et des  cancers. Chez les hommes, plus de 90% des décès par cancer du poumon sont attribuables au tabac, moins de 50% chez les femmes.

D’autres cancers sont également causés par le tabac : gorge, bouche, lèvres, pancréas, reins, vessie. Certains  risques sont spécifiques chez les femmes. La cigarette double le risque d’ostéoporose et augmente le risque de cancer de l’utérus. Pendant la grossesse, le tabagisme augmente la probabilité de mort subite du nourrisson. Le risque est triplé lorsque la mère a fumé pendant la grossesse, et ce lorsque les doses de tabac sont importantes. 

A noter qu’un fumeur aura 8 fois plus de «chance» de devenir bronchiteux chronique, ou 20 fois plus de «chance» de développer un cancer du poumon qu’un non fumeur de même sexe et de même âge. Et ce n’est pas tout. Un fumeur perd environ 20 ans d’espérance de vie. Des risques peuvent être évités si la personne décide d’arrêter de fumer. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *