Seulement 64.200 immatriculations sur 116.000 demandes : L’AMO peine à séduire les étudiants

Seulement 64.200 immatriculations sur 116.000 demandes : L’AMO peine à séduire les étudiants

Il faudra attendre la mi-octobre pour avoir un nouveau bilan sur les immatriculations.

L’AMO pour les étudiants progresse timidement. Depuis son lancement en 2016 et jusqu’à fin juillet 2017, seulement 64.200 étudiants ont été immatriculés à la CNOPS (Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale) sur un nombre total de 116.000 demandes. Ces chiffres montrent que près de la moitié des étudiants ayant fait leur demande bénéficiaient déjà d’une couverture maladie de base. Et par conséquent, ils ne sont pas éligibles. Sans grande surprise, sur l’ensemble des dossiers transmis à la CNOPS, la majorité, soit 80%, émane de l’OFPPT. Il est aussi important de relever que jusqu’à présent, la CNOPS n’a affilié que 622 établissements d’enseignement supérieur et de formation professionnelle. Avec la rentrée universitaire 2017-2018, ces chiffres sont appelés à augmenter. Cela dit, il faudra attendre la mi-octobre pour avoir un nouveau bilan sur les immatriculations. Cette assurance qui est limitée aux étudiants de moins de 30 ans, quelle que soit leur nationalité, leur permet de bénéficier d’un large panier de prestations médicales, notamment les soins préventifs, les actes chirurgicaux, la radiologie, les médicaments et dispositifs médicaux remboursables via l’AMO, les soins à l’étranger non disponibles au Maroc, les soins dentaires… Le taux de remboursement varie entre 70% pour les médicaments et 100% pour les affections lourdes et coûteuses. Le taux de prise en charge varie entre 90% pour les hospitalisations en cliniques privées et 100% en cas d’admission dans les hôpitaux publics, de dialyse ou de traitement pour le cancer. Il est important de rappeler que l’AMO  est ouverte aux étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur, de formation professionnelle, public ou privé. Pour les étudiants de l’enseignement public, l’adhésion est gratuite puisqu’elle est prise en charge par l’Etat.En revanche, les étudiants du privé doivent s’acquitter d’une redevance annuelle de 400 DH. Un budget de 110 millions DH a été débloqué pour l’année universitaire 2015-2016. Les étudiants désirant s’inscrire peuvent le faire via trois plates-formes en fonction de l’établissement d’enseignement fréquenté.

La première est réservée aux étudiants de l’enseignement supérieur privé et public (www.enssup.gov.ma), la deuxième, aux étudiants relevant de l’OFPPT (www.inscription-ofppt.ma) et la troisième dédiée aux étudiants de la formation professionnelle privée et ceux de la formation professionnelle relevant des départements ministériels (cme.anam.ma). Chaque étudiant recevra par mail la confirmation de son adhésion à l’assurance-maladie et pourra  commencer à bénéficier de la couverture médicale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *