Sexualité : Les Marocains insatisfaits

Sexualité : Les Marocains insatisfaits

Comment les couples marocains vivent-ils leur sexualité ? Une récente étude mondiale, présentée samedi dernier à Marrakech en marge du congrès national de sexologie, révèle un manque important de satisfaction. Seuls 33% des hommes interrogés disent entretenir des relations satisfaisantes avec leurs partenaires.
Les femmes sont encore plus mécontentes : uniquement 23% parmi celles interviewées disent avoir de bons rapports sexuels avec leurs conjoints. Cette étude a été réalisée dans 27 pays par le cabinet d’étude Harris Interactive pour le compte de la firme Pfizer, fabricant du Viagra, remède à la défaillance sexuelle le plus vendu dans le monde.
Selon ses résultats, le manque de satisfaction sexuelle se pose partout avec acuité. «Près de 50% des hommes et des femmes dans le monde ne sont pas contents de leur vie sexuelle. Il est évident que le degré de satisfaction diffère d’un pays à l’autre», explique Aziz Smirès, président de l’Association méditerranéenne d’andrologie (AMA).
Le Mexique est le pays où il y a le plus de personnes qui se déclarent satisfaites sur le plan sexuel. Les Mexicains sont donc en tête du classement : 75% de la population -cible affirme vivre le bonheur complet. Si les Mexicains sont les plus satisfaits, les Italiens et les Coréens le sont le moins avec respectivement 18 et 8% de réponses positives. Quant aux Français, 39% d’entre eux affirment entretenir de bons rapports sexuels.
Alors quels sont les secrets d’une sexualité  épanouie? Est-ce la fréquence des relations sexuelles qui détermine la satisfaction sexuelle du couple ou plutôt la qualité de l’érection ?
«Une bonne vie sexuelle n’est pas liée aux nombres des rapports», réplique Dr. Smirès, soulignant au passage que «certains hommes s’entêtent à augmenter la quantité des rapports, mais pas leur qualité». L’enquête, intitulée «Global Better Sex Survey », révèle qu’il n’existe « aucun lien clair entre la satisfaction sexuelle et la fréquence des rapports. Cette obsession à accomplir plusieurs rapports traduit une angoisse des performances sexuelles et ne satisfait généralement pas le vis-à-vis».
Pour étayer ces propos, M. Smirès donne l’exemple du Maroc et de la Turquie. Les hommes au Maroc et en Turquie ont la même fréquence de rapports qui est de 7 fois par mois. Cependant, 48% des Turcs sont très satisfaits alors que seulement 33% des Marocains le sont. La moyenne mondiale est de 6 rapports par mois. Au coeur du problème, résume l’étude, l’érection.
«La qualité de la rigidité de l’érection est un facteur déterminant de la satisfaction sexuelle. La capacité d’obtenir et de maintenir une érection lors d’un rapport sexuel est très importante», dévoilent les résultats de l’enquête.
Les personnes qui ont été interrogées par le cabinet d’étude Harris Interactive ont été également invitées à s’exprimer sur l’importance qu’elles accordent à la sexualité dans leur vie. 
Résultats : au Maroc, 89% des hommes et 85% des femmes estiment qu’elle est «très importante». La réussite du couple en dépend, pensent 69% des Marocains.   

Le sexe tabou
Le sexe est encore un sujet tabou dans notre société. Seuls 55% des hommes et 46% des femmes de l’échantillon qui a servi de base à l’enquête menée par le cabinet d’étude Harris Interactive de Pfizer étaient prompts à s’exprimer sur le sujet.
Menée du 16 janvier au 27 février 2006 dans trois villes du Royaume, à savoir Casablanca, Rabat et Fès, l’enquête a pour objectif d’étudier les besoins sexuels et les aspirations des couples et d’établir l’importance de la satisfaction sexuelle et son impact sur la vie conjugale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *