Sexualité : On n’est pas que des parents…

Bébé débarque et voilà que tout se chamboule. Émotion, découverte, déséquilibre autant de sentiments nouveaux qui marquent le début d’une nouvelle vie. Maintenant, vous êtes parents et c’est justement ce qui a changé. Les années passent, les responsabilités augmentent et les enfants grandissent. Plus de place au romantisme et à l’intimité. «Rayane dort toujours entre nous, sur notre lit. Donc, plus de place aux câlins nocturnes et aux confidences amoureuses. Même pour faire l’amour, on doit prendre rendez-vous après que le petit se soit endormi. J’en ai tellement marre d’avoir à programmer la chose et à le faire sur le canapé que j’esquive à la première occasion», explique Sophia, une jeune mère de 28 ans. Avoir des enfants égalerait donc à jeter son intimité à la poubelle. La femme devenue mère a du mal à se réinvestir comme femme sexuée, en plus, elle n’a plus de temps pour elle. Sa libido doit être réveillée la plupart du temps et si le moment choisi par l’homme pour la solliciter n’est pas le bon, il peut subir un refus très virulent. Lui ne comprend plus rien et essaie maladroitement de retenter plus souvent. Ensuite, agacée de dire non et lui de subir les humeurs de madame, ils finissent par se complaire dans leur rôle de simples parents. Bien sûr, ce n’est là qu’un des milliers de scénarios vécus par de nombreux couples dépassés par le fait de devenir parents. Il est temps de se ressaisir, vous n’êtes pas que des procréateurs. Pour cela, il va falloir s’organiser, se créer une petite bulle sacrée ou les tête-à-tête, la complicité et l’amour sont les maîtres mots. Les enfants sont magiques, mais votre conjoint l’est aussi et peut-être même plus. C’est grâce à lui ou elle que vous êtes parents, il faut donc lui rendre le bonheur qu’il ou elle vous apporte chaque jour. Les parents doivent apprendre à se préserver des plages de tranquillité à deux et essayer de prendre leur temps, donc choisir les moments propices pour leur jeux d’amour. Il est vrai que la spontanéité ne peut plus avoir la place principale dans les ébats amoureux des jeunes parents. Cependant, il ne s’agit pas non plus de planifier tous ses faits et gestes mais au moins de s’assurer une tranquillité au moment choisi pour les rapports sexuels. Prendre des précautions pour ne pas heurter la sensibilité de l’enfant coule de source, mais se cacher constamment pour n’importe quel geste de tendresse est loin de lui rendre service. Il ne se posera que plus de questions et risque de se trouver déstabilisé de n’y trouver aucune réponse. Et puis, il s’agit également de ne pas mettre son couple en péril avec pour but ultime de protéger son enfant de tout, chose qui d’ailleurs est impossible. Les parents représentent le premier modèle du couple pour l’enfant et l’adolescent en devenir à travers des signes extérieurs d’attachement. L’enfant peut voir ses parents s’embrasser et se manifester du respect, cela lui donne l’image d’une sexualité vécue avec bonheur, source de plaisir et de renforcement des liens amoureux. Il faut donc donner le bon exemple. Passons aux choses techniques. L’arrivée d’un enfant bouleverse évidemment l’équilibre d’un couple et il s’agit là d’en retrouver un, notamment sur le plan sexuel. Première et meilleure arme pour cela, reste de toujours étonner le conjoint. N’est-il pas vrai que l’imprévisible est le meilleur allié de l’érotisme. Dans ce sens, il faut faire preuve de créativité et de séduction. Deuxième résolution, la chambre des parents ne doit pas être investie par les enfants. Elle doit être un lieu où l’homme et la femme redeviennent deux amants à l’écoute l’un de l’autre. C’est leur petit jardin secret et ils doivent veiller à le préserver. Dans ce sens, aussi, il ne faut pas être extrême, mais juste imposer certaines règles aux enfants. Troisième et dernier arrangement, il faut apprendre à déléguer de temps à autre ses tâches de parents. Vous êtes bien sûr de super parents, mais il ne faut pas se sentir coupable de se donner du temps pour respirer et aller vers l’autre. Les couples qui s’aiment assument mieux leur rôle de parents que les couples en proie aux discordes et à l’éloignement. En plus, les mamies et les nounous ne sont faites que pour ça. Alors, il faut prendre le temps d’y penser sérieusement et de se le dire : «On n’est pas que des parents…».


La priorité aux priorités
L’essentiel pour vous, c’est quoi? L’épanouissement de vos enfants? La réussite de votre couple? Votre carrière professionnelle? Gagner plus? Votre relation aux autres? Vous sentir utile à l’humanité? À vous de vous poser cette question et d’y répondre. Une fois que vous savez ce qui vous fait vivre, prenez votre agenda et faites la place à l’essentiel. Si pour vous, le couple est ce qui vous tient le plus à cœur, prenez des rendez-vous d’amour avec votre conjoint, et donnez-leur la priorité sur tout, sur les enfants, le travail, les amis. Si ce sont vos enfants, prévoyez du temps, des activités avec eux ; notez les dates des conseils de classe ou des matchs auxquels vous voulez assister. Attention, sachez vous poser régulièrement cette question : «Quelle est ma priorité en ce moment?» Les priorités changent au fil du temps et il faut vous adapter en permanence à l’essentiel.

Gestion du temps : Faites des listes
Notez ce que vous avez à faire en attribuant à chaque item un niveau d’importance. Ensuite, cochez quand vous avez agi. Lire votre liste vous permet de clarifier la situation, d’éliminer les tâches qui se révèlent superflues pour donner de la place à celles qui importent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *