Sexualité : quand les papilles stimulent la libido

Sexualité : quand les papilles stimulent la libido

Pour épicer votre vie amoureuse, vous n’avez qu’à passer à table. La gastronomie vous offre une large carte pour éveiller le désir et pimenter vos ébats. Il suffit de bien choisir vos ingrédients pour redonner chaleur à votre vie sexuelle. Troquons les poudres, gélules et tous les autres excitants artificiels car avant tout, les stimulants se trouvent dans la nature. Les aphrodisiaques sont là pour répondre à tout besoin charnel. Épices, plantes,végétaux et crustacés ont un apport non seulement naturel, mais également efficace sur la libido. Pour accroître sa performance et augmenter sa vigueur, des aliments sulfureux s’affichent au menu. Entre mets et boissons, la vertu reste non négligeable.  Qui d’entre vous n’a pas entendu parler des bienfaits des fruits secs, avocats, gingembre et autres ? Pour une raison ou pour une autre, le choix se fait de plus en plus ardent. La liste des aliments défendus est longue. Cependant, les plats du chef veulent que les fruits de mer soient par excellence les mets convoités. Les plus réputés dans cette catégorie sont les huîtres, vu leur teneur élevée en iode et en phosphore. Ils sont célèbres également par leur richesse en zinc. Approuvés par les recherches scientifiques, six huîtres apportent à elles seules environ 45 mg de zinc, soit près de 4 fois l’apport quotidien recommandé de cet élément. Par ailleurs, le safran, persil, muscade et cumin déclinent leur chaleur et réveillent les ardeurs les plus enfouis. Au Maroc, les choses se veulent plus simples. D’une couleur sombre et d’une odeur forte, Khoudenjal, l’aphrodisiaque national, vole la vedette au moindre prix. À un dirham, l’infusion du petit galanga séduit les hommes marocains. C’est un mélange de ginseng, gingembre clou de girofle , noix de muscade, cannelle et autres . Présenté chaud, Khoudenjal se sert avec des boulettes à base de céréales et huile d’olive. Ces boulettes sont considérées également comme fortifiant sexuel dont les propriétés, selon les consommateurs, sont indéniables. Côté femme, le mot «Mssakhen» rime avec fertilité. Selon les dires, cet ingrédient remédie contre la frigidité des femmes et stimule leurs glandes hormonales. Il s’agit d’un mélange englobant vingt-trois épices et plantes dont on cite principalement : la badiane, l’anis, la cannelle, la cardamome, les graines de cresson, la curcuma, la lavande et le fenugrec. Une fois moulu, «Mssakhen» s’ajoute aux plats traditionnels à savoir harira, couscous ou «ftat chetba». De même, ils font l’objet d’une recette spéciale préparée exclusivement pour les femmes prétendues stériles. Durant la semaine de l’ovulation, on prépare pour ces dames la rfissa avec un poulet fermier farci de «Mssakhen» et persil. À noter qu’un rituel accompagne ce plat qui se mange dans une ambiance festive. Il est recommandé à la femme potentiellement «stérile» de prendre un bain chaud avant de déguster ce met préparé à son honneur et de passer ensuite à l’action. Face à ces diverses recettes, une question se pose : l’effet ressenti après la consommation de ces aphrodisiaques est-il une réalité ou juste une croyance ? les chercheurs n’ont jusqu’à présent prouvé aucune efficacité palpable de ces aliments sur le rythme sexuel. La plupart d’entre eux attestent qu’il n’est pas sujet de dopage, mais d’une quiétude et assurance psychique et physique qui fait monter l’adrénaline en eux. D’où, il est primordial de prendre en considération l’adage qui souligne qu’un esprit sain est dans un corps sain.

Les ingrédients de l’amour

Les asperges : Les asperges sont très riches en stéroïdes dont la propriété est de stimuler la production de testostérone, une hormone qui joue un rôle clé dans le bon fonctionnement de la sexualité. Issue de la même famille que l’ail et l’oignon, l’asperge est aussi très riche en vitamines A, B et PP, phosphore, et manganèse.
Le chocolat : Les propriétés aphrodisiaques du cacao ont rapidement été mises en avant, en particulier en raison des taux de théobromine et de caféine qui stimulent la circulation sanguine. Il contient également de l’arginine, un acide aminé que l’organisme transforme en oxyde nitrique. Il est également important de rappeler que manger du chocolat peut générer des endorphines, aussi appelées «hormones du plaisir».
L’artichaut : Ingrédient très riche en potassium, phosphore, sodium et vitamine A, il n’existe cependant à ce jour aucune preuve scientifique venant démontrer son efficacité au niveau de la libido , mais il engendre une chaleur ardente chez ses consommateurs
Les huîtres : On attribue souvent leur efficacité à leur richesse en iode, substance qui stimule la production d’hormones thyroïdiennes, participant au métabolisme de l’organisme en général. Les huîtres sont également riches en zinc. Le zinc est en effet un oligo-élément qui favorise la production de sperme et stimule la synthèse de la testostérone, hormone qui génère le désir autant chez l’homme que chez la femme.
Les truffes : Même si aucun lien avec le désir sexuel n’a jamais été établi, ces champignons recèlent une hormone spécifique : l’androstérone qui a une influence directe sur le désir de l’homme et de la femme.
La moutarde : La moutarde contient une substance qui stimule l’action des glandes sexuelles et la circulation sanguine. Il parait même qu’autrefois, en Europe, certains hommes entouraient leur sexe d’un cataplasme à la moutarde, pour accroître leurs performances sexuelles!
La vanille : Ce seraient les petites graines situées dans la gousse de vanille qui auraient des vertus euphorisantes, stimulant les sens et la sexualité. Mais ici encore, aucune étude n’est venue confirmer ce pouvoir sur la libido. Son odeur particulièrement agréable n’étant certainement pas étrangère à cette réputation.
La sarriette (zîitra) : Cette herbe aromatique aurait la vertu de stimuler la libido des plus réticents. Ses feuilles et ses fleurs sont en effet reconnues pour leurs propriétés digestives, stimulantes, mais aussi antiseptiques. Il paraîtrait que boire une infusion de sarriette avant d’aller au lit «réchaufferait la femme frigide et redonnerait du tonus à l’impuissant».
Le ginseng : C’est un puissant tonifiant de l’organisme grâce aux ginsénoïdes qu’il contient. Cette substance, dont les effets bénéfiques ont été mis en évidence expérimentalement, est à la fois anti-inflammatoire, antioxydante et anticancéreuse. Le ginseng aurait également des propriétés stimulantes au niveau des fonctions sexuelles, en accroissant la résistance physique de ses consommateurs.
Le gingembre : Le nom de cette racine signifierait «virilité». Aphrodisiaque le plus réputé dans le monde, le gingembre contient en effet des substances spécifiques, le gingérol et le zingibérène, qui favoriseraient la circulation sanguine, permettant un afflux de sang vers les organes génitaux. Le gingérol aurait en outre une action positive sur la quantité et la mobilité des spermatozoïdes.
Le caviar : Appelé «gâteau de puissance» ou «pain des amants», sa principale vertu serait de stimuler la circulation sanguine, chez les femmes comme chez les hommes. Mais les œufs de toutes sortes ont toujours bénéficié d’une réputation aphrodisiaque. Le Kama-Sutra conseille d’ailleurs d’en consommer en grande quantité pour retrouver sa vigueur sexuelle !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *