Show à l’américaine au Lycée Mohammed V

Show à l’américaine au Lycée Mohammed V

En cette journée ensoleillée du lundi 21 mars, l’ambiance était bon enfant au lycée Mohammed V de Casablanca. L’arrivée des artistes du «South Shore Drill Team & Performing Arts Ensemble » au lycée n’était plus une surprise. Un grand accueil leur a été réservé digne des grandes stars du jazz. Cette manifestation est à mettre à l’actif du comité de jumelage Casablanca Chicago (lire le bas de page). Les élèves étaient déjà là en deux rangs à côté du grand portail du lycée. Des agents de sécurité étaient présents pour repousser les hôtes indésirables. Cette grande fête artistique a été organisée pour permettre aux lycéens de casser la routine estudiantine et les barrages ethniques afin de permettre aux cultures de se mettre en symbiose. L’arrivée de l’autocar était acclamée par des «welcoms» et des applaudissements. Les jeunes artistes commençaient à sortir pendant que les deux rangs d’accueil se serraient. « Ce sont les organisateurs qui nous ont demandé de les suivre avec les deux rangées, afin de leur permettre un passage sans heurt », explique une étudiante avec le sourire en prime. Chose parfaitement inutile. L’on pouvait clairement remarquer une discipline spontanée parmi les lycéens, qui paraissaient ravis de l’arrivée « d’étrangers», d’autant plus qu’ils allaient leur faire vivre un bon moment de détente. La musique fonctionnait à fond déjà à l’intérieur du lycée. «Les premiers groupes sont arrivés plus tôt. Ce sont eux qui chantent», indique un étudiant en train de danser sur les airs hip-hop. Dans la grande cour qui sert de terrain multi-disciplines pour les activités sportives, l’estrade était prête ainsi que le premier show. Les chaises attendaient les spectateurs. Parmi les personnalités dans le comité d’accueil, Mohammed Sajid, le maire de Casablanca, Aziz Dadès, le gouverneur de Derb Soltane-El Fida et Boubker Mazoz, le président du comité Casablanca-Chicago.
D’autres membres du comité marocain ainsi que la délégation américaine discutaient sereinement. Une belle image des seniors et des juniors gommant les frontières et se laissant aller à des échanges en anglais. Le spectacle a commencé doucement dans une atmosphère conviviale. Le ton était à l’insouciance sympathique de ces groupes de jeunes d’ici et d’ailleurs. « Non je ne les considère pas comme étant des privilégiés par rapport à nous », répond un jeune lycéen en terminale. Ce dernier continue en dévoilant sa vision sans la moindre once d’anxiété par rapport au futur: «Je pense faire les classes préparatoires en vu de mener des études d’ingénieur informaticien». Les difficultés et les problèmes qui guettent la jeunesse tels que le chômage n’ont décidément pas place dans les préoccupations de ce jeune garçon. Il essaie de bien travailler afin de décrocher son bac. Il vient aussi écouter, le cas échéant, les «South Shore Drill Team &Performing Arts Ensemble » en visite au lycée. Pas plus loin, Selma et ses deux copines profitaient du beau temps sans prêter beaucoup d’attention à la musique et à l’agitation ambiantes. «Nous sommes dans les classes préparatoires. Nous profitons de ce petit moment entre deux cours pour admirer le spectacle». Et d’ajouter, un peu agacées : «On a logé nos invités dans nos chambres d’internat !».  Les chanteurs, Jeans Amples, Baskets Nike et autres marques de renom, se sont lancés rapidement dans leur spectacle en compagnie d’autres groupes marocains. Une belle image d’échange culturel et de contact entre des jeunes issus de deux cultures différentes. Mais l’entente était bel et bien au rendez-vous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *