Sida : Les Marocains sensibilisés

Sida : Les Marocains sensibilisés

Le coup d’envoi a été donné, mercredi dernier, pour la 1ère campagne nationale de communication sociale de lutte contre le Sida. A cette occasion, le ministre de la Santé, Mohamed Cheikh Biadillah, a souligné l’importance de cette campagne, première du genre dans notre pays.
Accompagné de Nabil Benabdellah, ministre de la Communication, M. Biadillah a précisé au début de son intervention que le ministère de la Santé a pris un retard pour entreprendre cette initiative prace qu’il avait le souci de mettre en place une réponse nationale capable de répondre à toute demande de service éventuelle générée par la communication autour du Sida.
Cette campagne de grande envergure et financée dans le cadre du programme d’appui du Fonds mondial, s’étalera du mois courant jusqu’au mois de décembre. Comme l’a souligné le ministre de la Santé, elle fait partie intégrante de la stratégie nationale pour contrecarrer cet épidémie au Maroc. Ses objectifs sont au nombre de trois : le premier est la sensibilisation au risque de cette maladie dangereuse et l’information sur les modes de transmission et de prévention, le second est la promotion du dépistage volontaire anonyme et gratuit et le troisième objectif porte sur la lutte contre la discrimination et la stigmatisation des personnes vivant avec le Sida. Elle cible surtout la tranche la plus vulnérable au risque Sida, à savoir les jeunes. Cette campagne qui a commencé, mercredi 2 juin et durera six mois se déclinera en quatre phases échelonnées dans le temps. Dans une première phase, elle concerne la sensibilisation de la population, notamment les jeunes, au risque d’infection par le Sida, la deuxième porte sur la sensibilisation sur les modes de transmission et les moyens de prévention, la troisième phase concerne la promotion des services de prévention, de dépistage et de prise en charge des malades et la quatrième phase porte sur la sensibilisation à la réduction de l’impact social et psychologique de la maladie sur les personnes vivant avec la maladie.
Signalons que selon les chiffres rendus publics par le ministère de la Santé lors du lancement de la campagne précitée, notre pays compte, depuis le premier cas de Sida enregistré en 1986 jusqu’au 31 mai dernier, 1.389 cas cumulés de Sida. 97% de ces cas sont de nationalité marocaine, dont 96% sont des résidents au Maroc.
Toujours selon les mêmes sources, la voie hétérosexuelle reste le mode dominant de transmission du Sida à notre pays avec une proportion de 74%.
Tandis que l’homosexualité vient au deuxième rang avec 6%, la bisexualité avec 4%, la drogue et la périnatal avec 3%, la multirisque avec 2% et la transfusion sanguine avec 1%. Alors que la mode de transmission de 7% des cas reste inconnue.
Concernant les tranches d’âge, les statistiques du ministère de la Santé signalent que la tranche la plus touchée reste celle de 14 à 25 ans, avec une proportion de 25% des cas enregistrés. Quant aux personnes porteuses du virus, le programme national de lutte contre le sida estime que leur nombre a atteint, à fin 2003 entre 13 et 16 mille personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *