Sidaction : Himmich fait le point

Sidaction : Himmich fait le point

L’Association de lutte contre le sida (ALCS) a revu à la baisse le montant des donations lors de Sidaction 2005. Au lieu de la somme de 20 millions de dirhams promise sur la base des promesses faites en direct à la télévision, l’ALCS doit finalement se contenter de la somme 13,17 millions DH. C’est ce qu’à annoncé la présidente de l’ALCS Hakima Himmich lors d’une conférence de presse tenue le mardi 7 février à Casablanca.
«Même si à ce jour, 13,17 millions Dh seulement ont été confirmés, c’est déjà un résultat formidable!», a noté Mme Himmich. Après la présentation du rapport sur la collecte des fonds par le Comité de garantie de la transparence, Hakima Himmich a tenu à dévoiler les projets qui verront le jour grâce à cette manne financière.
Une réponse au tapage médiatique soulevé à la suite de cette action de collecte d’argent auprès du grand public.
En effet, l’opération «Sidaction Maroc 2005» a soulevé une petite guéguèrre entre les deux grandes associations de lutte contre ce fléau dans le pays. Quelques jours après la diffusion en direct de cet événement sur les deux chaînes nationales, 2M et TVM, la polémique a pris de l’ampleur entre l’ALCS et
l’OPALS (Organisation panafricaine de lutte contre le sida).
Il y a eu donc un bras de fer entre Hakima Himmich et Nadia Bezad, présidente de l’OPALS, (voir ALM n°1057 et n° 1055).  En effet, le Réseau des ONGs marocaines contre le sida (ROMS), dirigé par Nadia Bezad, a dénoncé avec vigueur le «monopole par l’ALCS» de cette campagne initiée pour sensibiliser le public à la gravité de la maladie du sida et collecter les fonds nécessaires pour la prise en charge des patients atteints du VIH. Depuis, le torchon brûle entre ces deux militantes associatives à cause de l’argent récolté.
Hakima Himmich a pris donc son temps pour préparer sa réplique et mettre en place les critères de sélection des projets qui peuvent aspirer à un financement de la part de l’ALCS. Une somme d’environ 2 millions de dirhams sera allouée aux associations qui n’appartiennent pas au réseau de cette association comptant 16 sections à travers le pays.
«Un appel à projets sera lancé incessamment. Les associations intéressées peuvent dorénavant commencer à nous soumettre leurs propositions.
Un comité chargé de l’étude et du suivi des dossiers verra ainsi le jour», indique la présidente de l’ALCS. En attendant de préciser les projets attendus, les 13,17 millions de dirhams ne vont pas dormir dans les caisses de l’ALCS.
L’équipe de Hakima Himmich pense en effet à faire fructifier ces fonds: «Il est question de bloquer une partie de cette somme pour profiter des intérêts générés». Au profit bien sûr des malades du sida.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *