juillet 16, 2018

Sidi Bernoussi : De nouvelles structures pour recaser les marchands ambulants

Sidi Bernoussi : De nouvelles structures pour recaser les marchands ambulants

Trois plates-formes ouvriront leurs portes le mois prochain

L’opération de réinsertion des marchands ambulants se poursuit dans la préfecture de Sidi Bernoussi. Plusieurs plates-formes de proximité (PCP) verront prochainement le jour. Ainsi un espace de restauration (Maklati) situé dans le quartier industriel ouvrira ses portes ce jeudi 18 janvier. D’une superficie de 500 m2, ce nouvel espace regroupera une vingtaine de bénéficiaires. L’ouverture d’un autre espace de restauration, à savoir Maklati Tarik à Hay Tarik est également prévue pour ce mois.  D’une superficie de 450 m2, il comptera au total 14 bénéficiaires. Il faut aussi relever que trois nouvelles plates-formes ouvriront leurs portes le mois prochain. Il s’agit du PCP Maghreb Arabe au quartier Sakani à Sidi Moumen. Ainsi, 74 marchands auront leurs stands sur ce marché, flambant neuf. Outre les rayons fruits et légumes, il comportera un espace pour les poissonniers. Il s’étalera sur une superficie de 1.100 m2. 

L’autre plate-forme de proximité, à savoir le PCP Al Amana situé au quartier Al Azhar, profitera à 280 bénéficiaires sur 5.000 m2. Ce marché comprendra un espace aménagé pour l’habillement ainsi que des espaces pour les fruits et légumes et les poissonniers. Enfin le PCP bloc 24 à Sidi Bernoussi comptera 140 marchands répartis entre les espaces fruits et légumes, poissonniers, restauration et divers. Signalons que ces nouvelles plates-formes obéissent au même règlement intérieur que les autres PCP qui avaient été créés auparavant. Ainsi, le bénéficiaire doit payer 1.200 DH, soit 40 DH par jour pour l’espace qu’il loue. A ceci s’ajoutent 5.000 DH de droit d’entrée et une caution de 1.000 DH pour l’équipement qui lui est fourni. Par la suite, la caution lui sera rendue si le matériel a été bien entretenu. La location mensuelle de 1.200 DH est destinée à payer les agents de sécurité, les femmes de ménage ainsi que l’eau et l’électricité. Les marchands dans ces plates-formes ont un contrat à durée déterminée ( CDD) de 2 ans. Celui-ci est renouvelable tous les deux ans. Des critères bien précis ont été établis pour les bénéficiaires. En termes de recrutement, la priorité est accordée aux habitants du quartier. L’espace qui est loué ne peut en aucun cas être légué à une autre personne.

En cas de décès du locataire, c’est son épouse qui prend la relève. Pour éviter tout cas de corruption et pour plus de transparence, le système de tirage au sort a été mis en place pour l’emplacement des marchands. Il faut également signaler que les bénéficiaires sont recensés dans une base de données et chacun d’entre eux a un code spécial. En vertu du règlement intérieur des PCP, les marchands sont soumis à des sanctions. Un système de retrait de points a été mis en place comme le permis de conduire. Le marchand dispose au total de 20 points. Rappelons qu’à l’origine des PCP, l’Association de développement des espaces publics (ADEP), appuyée par l’INDH (Initiative nationale pour le développement humain) et Mohamed Ali Habouha, gouverneur  d’arrondissements de Sidi Bernoussi. Ces commerces de proximité sont destinés à lutter contre la prolifération des étals anarchiques et d’intégrer les marchands ambulants dans le circuit formel.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *