Signature d’un programme de coopération de 6,6 milliards DH

Signature d’un programme de coopération de 6,6 milliards DH

Le Maroc et l’Union européenne (UE) ont signé, mardi à Rabat, un programme de coopération de 580,5 millions d’euros (6,6 milliards DH), pour la période 2011-2013. Ce «Programme indicatif national» (2011-2013), signé par l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne à Rabat, Eneko Landaburu, et le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, prévoit un appui communautaire, sous forme de dons, pour un montant indicatif global de 6,6 milliards DH. Ce programme concerne le «développement des politiques sociales» auquel 116 millions d’euros ont été attribués, la «modernisation économique», doté d’une enveloppe de 58 millions d’euros, l’ «appui institutionnel», pour lequel ont été affectés 232 millions d’euros, la «bonne gouvernance et droits de l’Homme» qui bénéficie d’un apport de 87 millions d’euros et la «protection de l’environnement» qui reçoit 87 millions d’euros, indique un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances. L’enveloppe allouée au volet «développement des politiques sociales» permettra d’appuyer un programme de prévention de l’habitat insalubre, un programme de développement rural intégral dans le Nord et un programme d’appui à la couverture médicale de base. Le «Plan Maroc Vert», un programme intitulé «Réussir le Statut avancé» et un autre de modernisation de l’action publique, bénéficieront aussi des montants alloués par ce don qui prévoit également un appui à la réforme de la justice et à la promotion de l’égalité hommes-femmes et un programme d’intégration des standards environnementaux dans les activités économiques et un programme d’appui à la politique forestière, précise le communiqué. Notant que la coordination entre les différents acteurs de cette programmation a permis d’aboutir à une programmation «riche et pertinente», s’intégrant pleinement dans le cadre des priorités de développement social et économique du Maroc et des objectifs de la politique de coopération de l’Union européenne, M. Mezouar a réitéré «le souhait du Maroc pour l’inclusion d’un nouvel appui à l’INDH pour accompagner la deuxième phase de cette Initiative royale au regard de sa contribution à la réalisation d’un développement humain durable et à la concrétisation des Objectifs du Millénaire pour le développement». M. Mezouar s’est déclaré «satisfait de voir aboutir le processus de programmation pour la période 2011-2013», relevant que le Maroc devient ainsi le premier récipiendaire de l’aide communautaire pour la période 2011-2013 dans le voisinage de l’UE. Il s’est dit également satisfait de l’augmentation annuelle moyenne de 18% du montant alloué par rapport à la période 2007-2010, tout en insistant sur la nécessité d’engager une réflexion conjointe avec l’UE dans le sens de l’engagement pris dans le Statut avancé «pour franchir une nouvelle étape en vue de l’accès aux moyens financiers communautaires adéquats, afin d’accompagner le Maroc dans une logique de la politique régionale et de cohésion de l’UE».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *