Sit-in de solidarité au Maroc avec la population de Gaza

Sit-in de solidarité au Maroc avec la population de Gaza

L’agression israélienne sur la bande de Gaza a suscité colère et indignation au sein de la société civile marocaine. Des sit-in ont été organisés, dans plusieurs ville du Royaume, notamment dans la ville de Casablanca. Ainsi, près de trois mille manifestants se sont rassemblés, dimanche 28 décembre, dans la métropole, pour dénoncer les attaques aériennes de l’armée israélienne qui ont fait plus de 300 morts, alors que nous mettons sous presse. Les manifestants, représentant plusieurs sensibilités politiques, associatives et culturelles, ont brandi les drapeaux marocain et palestinien exprimant la solidarité et le soutien inconditionné du Maroc avec le peuple palestinien. Ils ont scandé des slogans condamnant les raids «aveugles» de l’aviation israélienne qui a fait des centaines de morts dont des femmes et des enfants. Ces manifestants ont appelé, par ailleurs, la communauté internationale à intervenir pour mettre fin à cette «boucherie».
Un autre sit-in tenu dans la même ville pour la réprobation de l’attaque israélienne. Ce rassemblement tenu devant le siège de la CDT constituait là aussi une occasion pour manifester sa solidarité avec le peuple palestinien et condamner l’agression sauvage menée depuis samedi 27 décembre par l’armée israélienne contre les habitants de la bande de Gaza, transformant cette partie du territoire palestinien en champ de ruines et en bain de sang. Intervenant à cette occasion, le secrétaire général-adjoint de la CDT, Abdelkader Zayer, a tenu à rappeler que la solidarité du Maroc avec le peuple palestinien «ne date pas d’aujourd’hui, mais remonte très loin dans l’histoire».
Le syndicaliste a appelé, en outre, les militants à continuer à nourrir cet amour viscéral que portent les Marocains à leurs frères palestiniens depuis plusieurs siècles, estimant ainsi que «la solidarité, la résistance et le militantisme sont la seule arme qui pourrait ramener l’agresseur à la raison, et, par voie de conséquence, à la table de négociations et à l’établissement de l’Etat palestinien avec Al-Qods Acharif comme capitale».
Changement de cap, direction vers la ville de Rabat. Ici, c’est le Groupe d’action national de soutien à l’Irak et à la Palestine qui a tenu ce sit-in de solidarité. Intervenant à cette occasion, Khalid Sefiani, coordinateur de ce groupe d’action, a indiqué que cette manifestation traduit la position du peuple marocain constamment solidaire avec le peuple palestinien face aux «agressions sionistes et racistes».
M. Sefiani, également secrétaire du Congrès panarabe, a appelé à la levée du blocus imposé à la bande de Gaza, notant que les tentatives israéliennes visant à «museler» le peuple palestinien n’aboutiront à rien. Ce sit-in a connu la participation de représentants de plusieurs instances politiques, d’organisations de défense des droits de l’Homme et d’associations de la société civile qui ont condamné à l’unanimité les raids israéliens contre la bande de Gaza. Le carnage infligé au peuple palestinien interpelle le Monde arabo-musulman, la communauté internationale et le Conseil de sécurité de l’ONU, ont souligné les participants à ce sit-in, appelant, à cet égard, à soutenir le peuple palestinien par tous les moyens. Ils ont également réitéré la solidarité du peuple marocain avec le peuple palestinien et scandé des slogans condamnant les agressions israéliennes et appelant à l’unité du rang palestinien, ajoutant que les derniers raids israéliens dévoilent les véritables intentions d’Israël envers le processus de paix. Le Maroc avait condamné «vigoureusement», à travers un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, les opérations militaires israéliennes massives et dénoncé avec fermeté l’usage disproportionné de la force et cette tragique escalade de la violence.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *