Six morts et d’importants dégâts matériels

Six morts et d’importants dégâts matériels

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le Maroc depuis la semaine dernière ont provoqué d’importants dégâts matériels et causé la mort de 6 personnes. Les prévisions météorologiques pour les prochains jours ne sont pas rassurantes. De fortes précipitations sont attendues. «Les régions du Haut et Moyen Atlas connaitront d’importantes précipitations accompagnées d’orages et probablement de grêles. Qui dit orage, dit fortes précipitations et par conséquent risque de crue. La vigilance est de mise surtout près des cours d’eau», souligne Mohamed Belouchi, responsable à la direction de la météorologie nationale. Et de poursuivre : «A partir de jeudi, la situation devrait se stabiliser. Les éclaircies seront de plus en plus larges sur le littoral atlantique sauf sur les reliefs».
Les victimes des intempéries sont mortes par noyade dans des crues d’oueds ou des suites de l’effondrement de maisons en pisé en raison des fortes précipitations. Vendredi 11 septembre, un nourrisson âgé de 8 mois a trouvé la mort dans l’effondrement partiel d’une maison en pisé à Ait Oufalla, dans la province de Khénifra. La veille, un adolescent âgé de 14 ans et un jeune homme de 23 ans sont morts par noyade dans une mare profonde d’eau de pluie dans la commune rurale de Tagounit, province de Zagoura. Les corps des deux victimes avaient été repêchés par les habitants, en présence des éléments de la gendarmerie royale et des représentants des autorités locales. Le même jour, trois personnes ont été portées disparues après avoir été emportées par les crues de l’oued d’Ayt Yahya, dans la localité d’Amougar, au cercle d’Imilchil. Les pluies diluviennes ont également provoqué des accidents de la route dans plusieurs zones de la province. Deux autocars se sont renversés à Aït Othman (près du barrage) et Tinjdad au niveau de Oued Ferkla.
Les deux accidents ont fait respectivement 39 et 27 blessés, dont sept grièvement.Par ailleurs, deux autocars s’étaient renversés jeudi tôt dans la matinée dans la province d’Errachidia, faisant 67 blessés dont 13 grièvement.Les personnes grièvement blessées avaient été évacuées vers l’hôpital Moulay Ali Charif à Errachidia. Deux autres accidents de la route, signalés à Gourrama et Aït Izdeg, n’ont fait que des blessés légers. Ces intempéries ont inondé des terres agricoles. Dans la province de Khénifra, 500 hectares de pommiers ont été endommagés. Des pertes qui s’élèvent à près de 10.000 tonnes soit près de 50 millions de dirhams. Il faut aussi noter que plusieurs habitations bâties avec des matériaux artisanaux, très rudimentaires, sur les rives de cours d’eau ont été détruites par les pluies.
Plusieurs quartiers ont été submergés par les eaux notamment à Sefrou et Immouzer. Ces inondations ont touché notamment les quartiers de Aydel, Kalaâ et Alayechou, relevant de la ville d’Immouzer, ainsi que Habouna, Bensefar, Slaoui et Mkacem à Sefrou. Dans le but d’anticiper et de coordonner les interventions des différents ministères face aux risques associés aux perturbations climatiques, le Comité national de veille et de coordination a été réactivé. Des moyens d’intervention ont été mobilisés à proximité des sites vulnérables pour assurer les éventuelles opérations de secours des populations.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *