SM le Roi appelle à une stratégie arabe fondée sur la réconciliation et l’intégration

SM le Roi Mohammed VI appelle les Etats arabes à faire preuve d’un esprit de dialogue fraternel et d’une vision tournée vers l’avenir. Dans un discours au 22ème Sommet arabe qui s’est ouvert samedi 27 mars à Syrte, le Souverain a affirmé, en termes fort clairs, la nécessité «incontournable» d’adopter une stratégie arabe fondée sur la réconciliation et l’intégration. «Face à la gravité de la situation, le Maroc réaffirme la nécessité incontournable d’adopter une stratégie arabe, fondée sur deux piliers: premièrement, la réconciliation interarabe, en vue de dépasser les différends politiques injustifiés, et de trouver une solution à la question centrale qu’est le problème palestinien, deuxièmement, la réalisation de l’intégration en matière de développement, en tant que préalable nécessaire à l’émergence d’un groupement arabe ayant son mot à dire au sein de son environnement régional et international», a souligné le Souverain. Le règlement des différends et la réalisation de la réconciliation souhaitée passent, selon SM le Roi, par «la réalisation, à titre prioritaire, de la réconciliation entre les composantes du peuple palestinien, en vue de conforter le pouvoir de négociation des parties palestinienne et arabe».  Le Souverain a émis le souhait de voir les Sommets arabes «se hisser à la hauteur des impératifs d’une action arabe, commune et constante». Le Souverain a fait observer que la réalité dans le monde est marquée par des «manœuvres et des complots visant la division et le démembrement des pays arabes, à l’Est comme à l’Ouest de la nation, et portant atteinte à leur souveraineté, à leur intégrité territoriale ou à leur unité nationale, outre les écarts «criants» en matière de développement». SM le Roi a indiqué que la situation «s’est à ce point détériorée que l’intérêt porté à la cause palestinienne ne se focalise plus sur l’ultime finalité de mise en place d’un Etat palestinien». «La priorité des priorités pour la Nation arabe consiste, désormais, à réaliser la réconciliation entre les composantes et les factions du peuple palestinien meurtri et écartelé entre des antagonismes et des polarités de tous genres», a dit le Souverain. SM le Roi a relevé que le Maroc, qui compte la défense de son unité nationale et de son intégrité territoriale parmi ses constantes et ses valeurs sacrées, réitère son refus de toute atteinte à l’unité et à la souveraineté de l’un des pays arabes. Par ailleurs, le Souverain a appelé, en sa qualité de Président du Comité Al Qods, à poursuivre les efforts pour faire échec aux tentatives illégitimes de judaïsation d’Al Qods. «Nous sommes éminemment soucieux de poursuivre l’action que Nous avons constamment menée en vue de préserver le statut juridique de la ville sainte et d’en sauvegarder le cachet civilisationnel et les monuments à vocation spirituelle», a fait savoir SM le Roi. «Face à la gravité de la situation critique, consécutive à l’intransigeance ouvertement affichée par Israël dans la mise à exécution de ses plans de judaïsation, de colonisation, d’isolement, d’annexion et de blocus agressif, aussi bien en Cisjordanie que dans la bande de Gaza et, surtout, la ville d’Al-Qods, Nous réitérons notre rejet catégorique de ce plan israélien belliqueux, et du défi effronté qu’il représente pour la volonté de paix internationale», a relevé le Souverain. A cet égard, SM le Roi a réaffirmé «la position inébranlable du Maroc en faveur de la paix et pour une action soutenue et efficace sur la base de l’Initiative arabe de paix».  Une initiative qui offre, selon le Souverain, le cadre idoine pour un règlement «réaliste et responsable» permettant l’instauration de l’Etat palestinien sur son territoire recouvré, ainsi que la récupération de tous les autres territoires arabes occupés dans le Golan syrien et au Liban sud. Dans ce cadre, le Souverain a appelé la communauté internationale, et plus spécifiquement les Etats-Unis d’Amérique en tant que pays ami et parrain de négociations indirectes, pour qu’ils amènent Israël à cesser ses pratiques illégitimes et à s’investir sérieusement, conformément aux résolutions de la légalité internationale, dans un processus de paix responsable et contraignant pour toutes les parties.

SAR le Prince Moulay Rachid s’entretient avec Mohamed Ould Abdel Aziz
En marge des travaux du Sommet arabe de Syrte, SAR le prince Moulay Rachid qui représente SM le Roi Mohammed VI au Sommet, a eu des entretiens, samedi 27 mars, avec le président de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz. Ces entretiens ont porté sur les relations distinguées entre les deux pays frères et les moyens de les consolider davantage dans tous les secteurs. Taïeb Fassi Fihri, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et son homologue mauritanien, Naha Mint Ould Mouknass, ont assisté à cette rencontre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *