SM le Roi donne le coup d’envoi de quatre projets d’habitat social à Marrakech

SM le Roi donne le coup d’envoi de quatre projets d’habitat social à Marrakech

SM le Roi Mohammed VI a lancé, samedi au quartier Mhamid à Marrakech, quatre projets d’habitat social (250.000 DH) d’un investissement global de plus de 194 millions de dirhams (MDH), s’inscrivant dans le cadre du programme 2011 du Groupe «Al Omrane». A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur ce programme qui traduit la Haute sollicitude royale à l’égard des catégories sociales défavorisées pour leur permettre d’accéder à la propriété à des conditions avantageuses. Ce programme, destiné à accélérer la cadence de production de l’habitat social en réponse à la demande locale croissante, prévoit la construction, dans un délai de 30 mois, de quatre ensembles immobiliers (Imam Malek, Imam Chafii, Imam Mouslim et Imam Naouawi) totalisant 682 unités, 109 commerces, 13 conciergeries et quatre bureaux de syndics. Le projet «Imam Malek» concerne la construction de 146 unités de logement et 33 commerces pour une enveloppe budgétaire de 40 MDH, et celui baptisé «Imam Chafii» (65 MDH) porte sur 216 unités de logement et 34 commerces.  Quant à l’ensemble «Imam Moslim», il abritera à son achèvement 180 logements et 25 locaux de commerce (53 MDH) alors que celui «Imam Naouawi» (36 MDH) accueillera 140 unités d’habitat social et 17 commerces. Parallèlement aux projets d’habitat social mis en œuvre par le Groupe «Al Omrane» au quartier Mhamid, un programme d’aménagement urbain a été mis au point en vue d’accompagner ces projets en matière de circulation (aménagement de la voie de contournement de Marrakech-ouest et de l’avenue de l’aéroport) et de gestion des risques (réalisation d’un canal de protection de la zone contre les inondations). Ce programme d’accompagnement prévoit aussi des mesures dans les domaines de la planification urbaine (restructuration des douars Haha, Mâasra et Assoltane sur 38 ha, ouverture de nouvelles zones d’urbanisation et mobilisation d’une assiette foncière pour l’habitat social) et du renforcement des services publics à travers la réalisation d’un marché de gros, d’une piscine municipale, d’une salle couverte omnisports, d’un hôpital local et de mosquées.


SM le Roi lance l’opération de délocalisation des installations militaires de la ville ocre
SM le Roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’état-major général des Forces Armées Royales (FAR), a lancé, vendredi à la Base Ecoles des Forces Royales Air à Marrakech (BEFRA), l’opération de délocalisation des installations militaires de la ville, d’un investissement global de 3,05 milliards de dirhams (MMDH). Ce programme consiste en la cession d’un terrain de 270 ha à la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) pour un coût global de 2,65 MMDH. En contrepartie de la valeur foncière, la CDG prend en charge le coût de réalisation de l’hôpital militaire de Marrakech (450 MDH) et la mise à niveau des écoles militaires de Benguerir (958 MDH), ainsi que le financement via l’Agence de logements et équipements militaires (ALEM), de l’opération de déplacement des casernements du camp Youssef Ibn Tachfine (1,64 MMDH). Le projet de délocalisation, qui permettra de libérer d’importantes parcelles de terrain situées au centre de la ville de Marrakech, porte essentiellement sur le transfert des infrastructures militaires et le recasement de quelque 3.800 ménages bidonvillois occupant le camp Youssef Ibn Tachfine, dont l’assiette foncière est étendue sur 270 ha appartenant à l’ALEM. SM le Roi a procédé également au lancement des travaux de construction du nouvel hôpital militaire de Marrakech qui s’inscrit dans le cadre de cette opération de délocalisation. D’un investissement total de 450 millions DH, cette nouvelle structure hospitalière (12 ha) sera réalisée sur 36 mois et disposera de 207 lits, d’un plateau médico-technique, de services de soins et d’hospitalisation, de services techniques et d’autres dépendances. Par ailleurs, SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a également procédé, vendredi à Marrakech, à la pose de la première pierre pour la construction d’un complexe culturel et administratif relevant du ministère des Habous et des Affaires islamiques, pour un budget prévisionnel estimé à 196 millions de dirhams (MDH). A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur le futur complexe qui sera réalisé sur une superficie globale de 48.000 m2.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *