SM le Roi Mohammed VI procède au lancement de projets agricoles pilotes

SM le Roi Mohammed VI procède au lancement de projets agricoles pilotes

SM le Roi Mohammed VI, s’est enquis, mercredi 3 novembre dans la commune rurale de Tounfite (province de Midelt), de plusieurs projets agricoles pilotes de plantation de l’olivier et du pommier dans la province, et a procédé au lancement du projet «Tounfite pour le développement de la filière pommier», d’un coût global de près de 345 millions DH. A cette occasion, des explications ont été fournies à SM le Roi sur le projet d’agrégation de la filière de l’olivier à Midelt, doté d’une enveloppe budgétaire globale de plus de 264 millions DH. Ce projet quadriennal bénéficie à 1.600 agriculteurs sur 5.000 hectares répartis sur huit communes rurales. Il prévoit essentiellement la plantation de l’olivier sur une superficie de 3.500 ha, l’adoption de la technique d’irrigation localisée pour 3.500 ha, la création de 10 unités de valorisation de la production d’une capacité de 1200 tonnes/jour et l’acquisition du matériel nécessaire à cet effet. Les résultats escomptés du projet consistent à porter la productivité des surfaces plantées de quatre à huit tonnes/ha et à 10 tonnes/ha pour les surfaces additionnelles, à améliorer les revenus des agrégés de 8.000 à 24.000 dirhams et à générer 1.200 emplois stables. Le Souverain a également pris connaissance de deux projets d’agrégation de la filière pommier dans la zone de Zaida (province de Midelt), d’un investissement de plus de 60 millions DH.
Ces deux projets, qui profitent à 120 agriculteurs sur une période de quatre ans, seront réalisés dans le cadre du deuxième pilier du Plan «Maroc Vert» destiné à la promotion d’une agriculture solidaire.
Le premier projet, dit «Zaida Ait Mouli pour l’agrégation de la filière pommier», mobilise un investissement de 43,75 millions DH pour une superficie de 320 hectares. Il concerne l’adoption d’un système d’irrigation localisée pour 250 hectares, la mise à la disposition des bénéficiaires de couvertures pour la protection des cultures contre le gel et le froid ainsi que la mise en place d’une unité de refroidissement d’une capacité de 3.000 tonnes. Ce projet permettra d’augmenter la productivité (de 20 à 30 tonnes/ha), d’améliorer le revenu annuel des bénéficiaires de 34.000 DH à 95.000 DH et de créer 164 emplois stables. Le second projet «Zaida Iloussen pour le développement de la filière pommier» (16,7 MDH), qui couvre une superficie de 280 hectares, porte sur l’adoption d’un système d’irrigation localisée et la plantation du pommier sur 200 hectares, l’acquisition d’une unité de protection contre le gel et la promotion de l’assistance technique. Profitant à 70 agriculteurs, ce projet vise à porter la production annuelle à 8.000 tonnes et la productivité de 15 à 25 tonnes/ha, à améliorer les revenus des bénéficiaires (de 30.000 à 90.000 DH/an et à générer 151 emplois stables. Par la même occasion, SM le Roi a donné le coup d’envoi du projet «Tounfite pour le développement de la filière pommier», dont bénéficieront 576 agriculteurs pour un coût de près de 21 millions DH. Le projet prévoit de régénérer le pommier sur une superficie de 140 hectares et de favoriser la reconversion de la culture céréalière vers le pommier sur 140 ha. Les actions programmées à cette fin consistent notamment en la réalisation de travaux d’aménagement hydro-agricole (5,5 km de seguias) et la création d’une unité de refroidissement d’une capacité de 2.000 tonnes, ainsi que l’appui et l’assistance technique aux bénéficiaires. L’ambition est en effet d’augmenter la production annuelle à 7.700 tonnes, les revenus des agriculteurs (de 40.000 à 90.000 DH/ha) et la productivité (de 18 à 25 tonnes/ha), et de permettre la création de 144 emplois.


Des projets initiés dans le cadre du Plan «Maroc Vert»
Tous ces projets agricoles lancés dans la province de Midelt sont initiés dans le cadre du Plan «Maroc Vert». Ils sont destinés à impulser le développement économique et social de la province de Midelt en contribuant à l’amélioration des revenus des agriculteurs et à la réduction de la pauvreté, dans une logique de préservation de l’environnement s’appuyant sur une gestion durable des sols et des ressources en eau et la modernisation de l’activité agricole. Le Plan agricole de la région Meknès-Tafilalet est doté d’une enveloppe budgétaire de 11 milliards de dirhams. 170 projets sont programmés dans le cadre de ce plan agricole au bénéfice de 114.000 agriculteurs répartis sur Meknès, Ifrane, El Hajeb, Midelt, Khénifra et Errachidia.Ce vaste plan agricole ambitionne de porter la valeur de la production agricole de la région de 5,15 milliards DH à 11,67 milliards DH à l’horizon 2020 et de générer 62 millions journées de travail par an.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *