SM le Roi salue «la réaction prompte» de Nicolas Sarkozy

SM le Roi salue «la réaction prompte» de Nicolas Sarkozy

SM le Roi Mohammed VI a adressé une lettre de remerciements au président français Nicolas Sarkozy, dans laquelle le Souverain a salué «la réaction prompte, claire et vigoureuse» du président Sarkozy, «et sa position sans équivoques qui reflète les valeurs réelles du peuple français ami», a indiqué le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération dans un communiqué rendu public suite à la profanation des tombes de soldats marocains dans le cimetière communal de Montjoie-Saint-Martin (département de la Manche) dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 octobre.
«Le Royaume du Maroc tient à exprimer sa profonde indignation et dénonce vigoureusement cet acte ignoble», souligne dans ce communiqué le ministère. La profanation des sépultures des soldats marocains est d’autant plus indigne qu’il s’agit de militaires qui avaient participé aux côtés des Alliés à la libération de la France en 1944 face à la barbarie nazie, ajoute la même source. «La société française, toutes tendances confondues, saura ne pas se méprendre sur la nature de ces actes isolés et sur les véritables visées des profanateurs qui, en se prenant lâchement aux tombes de soldats ayant donné leur vie pour la France, voudraient, en réalité, porter atteinte aux fondements de notre histoire et de nos valeurs communes», précise le ministère. Pour rappel, Nicolas Sarkozy s’était dit «consterné» par la profanation de ces huit tombes. Condamnant, «avec la plus grande fermeté cet acte raciste particulièrement odieux», jeudi 22 octobre, dans un communiqué de l’Elysée, le chef de l’Etat, avait demandé aux services de police et à la justice de tout mettre en œuvre pour «retrouver les auteurs de ce geste inqualifiable et de les sanctionner sévèrement».
Rappelons aussi que les huit tombes de soldats marocains qui avaient participé à la libération d’Avranches au sein de la 2ème DB du général Leclerc ont été dégradées par l’inscription de symboles nazis, selon les gendarmes.
Le parquet d’Avranches a ouvert une enquête et SOS Racisme qui a dénoncé «une attaque insupportable contre la République», a décidé de porter plainte contre X. Aussi cet énième acte de profanation avait suscité, jeudi 22 octobre une vague d’indignation et des condamnations dans les milieux religieux, politique et associatif de l’Hexagone. Surtout que cet acte raciste intervient une semaine après la profanation d’une mosquée à Tarbes (Sud-Ouest) gérée par l’Association culturelle des Marocains des Hautes Pyrénées.
Le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait exprimé dans un communiqué sa condamnation ferme, affirmant qu’il «s’élève contre cette atteinte insupportable à la mémoire de ces soldats qui sont morts pour la libération de la France». Le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) s’est, quant à lui, dit «écœuré» par ces profanations qui ont «visé des tombes de soldats marocains morts sur le champ d’honneur pour que la France soit libre». De son côté, la Grande Mosquée de Paris (GMP) a qualifié d’«odieuse» cette profanation et «déploré une fois de plus un acte caractéristique d’islamophobie». Même indignation chez la communauté juive, dont le Conseil représentatif en France (CRIF) a condamné «avec la plus grande vigueur» cet acte espérant que les «lâches» profanateurs «soient arrêtés rapidement et condamnés avec la plus grande sévérité». Dans le monde politique, le parti de l’Union pour un Mouvement populaire (UMP-majorité) ainsi que le parti socialiste entre autres avaient eux aussi condamné ces actes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *