SM Mohammed VI à Singapour

SM Mohammed VI à Singapour

Après les Emirats Arabes Unis, le temps est désormais à Singapour, où SM Mohammed VI est arrivé, le jeudi 28 avril, pour une visite officielle à l’invitation du président Sellapan Rama Nathan et où une cérémonie d’accueil officielle a lieu ce vendredi au palais présidentiel Istana. Marquée par la présence d’une forte délégation de ministres et conseillers, la visite de SM le Roi s’inscrit dans  la dynamique impulsée par le Souverain au renforcement des liens économiques entre le Royaume et Singapour, cet Etat-ville, dont la taille, réduite, n’a d’égal que sa qualité de géant économique et social. Première du genre, cette visite donne corps aux relations diplomatiques établies depuis janvier 1997 entre les deux pays.
Elle a lieu au moment où les relations commerciales entre le Maroc et Singapour, porte d’entrée de la zone d’Asie Pacifique -un marché de plus de 500  millions d’habitants- s’améliorent vertigineusement. En effet, le volume global des échanges commerciaux bilatéraux, nous informe la MAP, citant des chiffres du ministère du Commerce extérieur, s’est élevé en 2004 à plus de 333 millions de dirhams contre moins de 240 millions une année auparavant.
Les exportations marocaines ont réalisé une progression de 875,68% passant de 15,491 millions de DH à 151,142 millions durant la même période alors que les importations de Singapour ont régressé de 218,953 millions à 182,124 millions de dirhams (-16,82%). La visite royale ne manquera pas dans ce sens de hisser ces échanges encore plus haut.
Le renforcement des relations avec ce « jeune » dragon, l’un des pays les plus riches au monde, ne sera pas sans nous donner plus d’un exemple à suivre.
Cette visite donne suite à celle entamée lundi par SM le Roi dans l’un des fleurons économiques dans le monde arabe, à savoir les Emirats arabes unis. Egalement une première depuis l’accession de cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane au pouvoir après la décès, en novembre 2004, de son père feu cheikh Zayed, cette visite de fraternité et de travail a été marquée, notamment, par le communiqué commun publié  mercredi au terme du séjour royal.
Un communiqué relayé par la MAP et dans lequel les Emirats arabes unis et le Maroc apportent leur soutien au processus politique en Irak et dénoncent le terrorisme et l’extrémisme. Les deux chefs d’Etat ont également donné leurs directives pour le renforcement de la coopération entre les deux pays, l’intensification des contacts bilatéraux et des échanges de visites entre les responsables des deux pays.
Les deux Chefs d’Etat ont invité les secteurs privés marocain et émirati à augmenter la cadence des échanges et de la coopération économique et commerciale entre les deux pays frères. Lors de cette visite, SM le Roi avait eu, au Palais Al-Batin à Abou Dhabi, des entretiens avec SA Cheikh Khalifa.
Les deux chefs d’Etat ont passé en revue, à cette occasion, les relations fraternelles séculaires existant entre le Royaume du Maroc et l’Etat des Emirats arabes unis, dont les fondements ont été consolidés par Feu SM Hassan II et Feu Cheikh Zayed.



Singapour : un Etat-ville devenu géant

Singapour est une ville-Etat de quelque 620 km2, qui a su profiter de sa situation géographique stratégique pour s’imposer en tant que pôle économique basé essentiellement sur le commerce international et les flux de capitaux. Singapour fait partie des pays les plus riches du monde avec un revenu par habitant de 20.730 dollars, un taux de croissance annuel de quelque 8,5% et un Produit intérieur brut (PIB) de quelque 90 milliards de dollars. Le port de la ville « Jurong » est l’un des plus actifs au monde, il possède  de vastes installations portuaires qui facilitent une activité tournée essentiellement vers le transbordement de marchandises.
En 2001, les transactions commerciales de Singapour se sont élevées à quelque 237,8 milliards de dollars, dont 116 milliards en import et 121,8 milliards en export. Profitant de sa situation géographique idéale, Singapour est devenu avec le temps une importante place financière asiatique, qui compte une centaine de banques commerciales et d’affaires. Les services financiers représentent plus de 27 pc du PIB de la Ville-Etat. 
La construction et la réparation navales constituent l’un des secteurs économiques les plus prospères de Singapour, qui possède la plus grande capacité mondiale de réparation en cale sèche et en cale flottante, avec plus de 3 millions de ports en lourd.

D’après MAP

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *