Smara : Lancement d’une campagne de vaccination cameline

Smara : Lancement d’une campagne de vaccination cameline

Cette filière contribue au développement de l’économie locale

Les dromadaires sont une composante essentielle du patrimoine culturel et économique des régions du Sud marocain. De plus, les productions du dromadaire sont très variées : lait, viande, laine en plus d’animal de bât.

Une campagne visant la vaccination de plus de 7 mille dromadaires dans la province de Smara a été lancée lundi dernier.

Initiée par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA),  l’Association Smara pour l’élevage camelin et la Fondation Phosboucraâ, cette campagne qui sillonnera tout au long de 20 jours les quatre coins de la province de Smara vise à promouvoir le développement de la filière dromadaire dans les régions du Sud.

Dans les trois régions du Sud, la filière cameline contribue au développement d’une économie locale importante et représente un héritage socioculturel très fort. Vu son importance, cette filière a bénéficié depuis longtemps d’un appui et d’un encadrement de l’Etat qui est actuellement opéré par trois services locaux : la direction régionale de l’agriculture (DRA), les services de l’ONSSA ainsi que des directions régionales de l’ONCA (Office national du conseil agricole). Cette filière est l’une des composantes majeures du Plan Maroc Vert dans ces régions.

L’élevage camelin joue un rôle socio-économique important dans l’économie des zones sahariennes et présahariennes. Les dromadaires sont une composante essentielle du patrimoine culturel et économique des régions du Sud marocain. De plus, les productions du dromadaire sont très variées : lait, viande, laine en plus d’animal de bât. Les races existantes au Maroc et qualifiées de type «Sahraoui» sont la race «Guerzni» de petite taille et de faible production laitière, la race «Marmouri» de taille moyenne et de bonne production laitière et la race «Khouari».

Le dromadaire est connu pour être l’animal emblématique du Sahara. Il appartient à la famille des camélidés, Sous ordre des tylopodes appartenant à l’ordre des artiodactyles, c’est un animal qui présente un ensemble de spécificités comportementales, anatomiques et physiologiques qui contribuent à sa résistance aux conditions du désert et particulièrement à la chaleur.

Il y a lieu de souligner dans ce sens sa résistance à la déshydratation pour plusieurs semaines et le développement d’un processus de thermorégulation spécifique : l’hétérotherme qui permet à l’animal de varier sa température corporelle dans un intervalle mortel pour les autres mammifères : entre 34°C (au matin) et 42°C (au soir) et de suivre passivement la température ambiante comme un lézard afin d’économiser l’eau.

Le dromadaire est également connu pour son extraordinaire adaptation à la sous-alimentation et aux carences alimentaires. Ceci est dû d’une manière générale à une meilleure digestibilité des aliments, une absorption maximale et une grande capacité de réabsorption et de stockage des nutriments. Par ailleurs, le dromadaire tolère parfaitement certains électrolytes et maintient des activités enzymatiques de base en dépit des situations déficitaires.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *