Social: Une enveloppe de 50 milliards DH pour lancer 20.800 projets

Social: Une enveloppe de 50 milliards DH pour lancer 20.800 projets

La fibre sociale, que SM le Roi Mohammed VI ne cesse de cultiver depuis son accession au Trône, ne s’est jamais démentie. Aujourd’hui, le Souverain annonce un chantier social de 50 milliards de dirhams. Jeudi 30 juillet 2015, dans un discours à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône, qui coïncidait cette année avec le seizième anniversaire de son accession au Trône de ses glorieux ancêtres, le Souverain a encore une fois montré et démontré qu’il est constamment à l’écoute des Marocains d’ici et d’ailleurs.

«En dépit des progrès réalisés par notre pays, ce qui me désole, c’est cette situation de précarité que vivent certains de nos concitoyens dans les régions éloignées et enclavées, surtout sur les sommets de l’Atlas et du Rif, les zones sahariennes arides et les oasis, ainsi que certains villages dans les plaines et sur les côtes», a noté SM le Roi Mohammed VI dans ce discours historique. «Nous avons conscience de l’ampleur du déficit qui s’est accumulé depuis des décennies dans ces régions, malgré toutes les initiatives et tous les efforts qui ont été déployés. C’est pourquoi, dès que Nous avons assumé la mission d’assurer ta direction, cher peuple, Nous avons fait le serment devant Dieu de n’épargner aucun effort pour améliorer le sort des populations de ces régions, et atténuer leurs souffrances», a ajouté le Souverain.

Ainsi, et pour avoir le maximum d’informations, une étude a été menée par le ministère de l’intérieur pour cerner les besoins de chaque douar et de chaque région. Et ce, en termes d’infrastructures et de services sociaux de base, tant dans les domaines de l’enseignement et de la santé, qu’en ce qui concerne l’eau, l’électricité, les routes rurales… Cette étude a porté sur toutes les régions du Royaume. Elle a permis d’identifier plus de 29.000 douars, dans 1.272 communes, souffrant d’un tel déficit. Les régions et les domaines concernés ont été répertoriés par ordre de priorité. De même qu’ont été examinés environ 20.800 projets, dédiés à plus de 12 millions de citoyens, vivant dans plus de 24.000 douars, avec un budget global de 50 milliards de dirhams environ. «Afin de garantir le succès d’un chantier social aussi ambitieux, Nous invitons le gouvernement à établir un plan d’action intégré, fondé sur le partenariat entre les différents départements ministériels et les institutions concernées, en vue de trouver les moyens de financement des projets et de définir un échéancier précis pour leur mise en œuvre. Ces projets pourront être intégrés à l’Initiative nationale pour le développement humain dans sa nouvelle approche, et s’insérer dans les futurs programmes des Conseils régionaux et locaux, qui disposent désormais de ressources importantes et de larges compétences», a affirmé le Souverain.

Il faut souligner que depuis son lancement, l’INDH est arrivée à insuffler une réelle dynamique au tissu associatif et coopératif, suscitant de formidables élans de solidarité qui ont permis aux bénéficiaires de ne plus rester au ban de la société. En effet, depuis son lancement par le Souverain en 2005 et jusqu’à fin 2014, ce sont 7.432 activités génératrices de revenus qui ont été créées par l’INDH, dont 55 % ont été portées par des associations. Les activités génératrices de revenus sont aussi portées par les coopératives (27%) et par les Groupements d’intérêt économique et les sociétés de personnes avec 18%. Et 56% de ces activités génératrices de revenus ont été créées en milieu rural et ont profité à 111 mille personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *