Société civile : Abdellatif Laâbi prend l’initiative d’un Pacte pour la démocratie

Société civile : Abdellatif Laâbi prend l’initiative d’un Pacte pour la démocratie

Un appel pour que l’on ne se trompe pas de combat. C’est ce que vient de lancer un groupe d’intellectuels marocains, sous le titre « Appel pour un pacte démocratique ». Constitué de politiques, écrivains, cinéastes, journalistes et acteurs associatifs, ce groupe a choisi la veille de l’échéance du 7 septembre pour s’acquitter du devoir de clarification envers le citoyen, appelé à voter ce jour-là. Quel Maroc voulons-nous ? Quel projet de société prônons-nous ? S’agit-il pour notre pays de continuer à creuser son sillon sur la voie de la modernité, de la démocratie, et du progrès ? Le Maroc peut-il se permettre aujourd’hui de remettre en question ces grands acquis sans risquer de rétrograder ? Une chose est sûre : l’exercice auquel se livrent les signataires de l’Appel est d’une importance capitale. «Nous voulons expliquer à nos concitoyens quels sont les véritables enjeux des prochaines élections, leur montrer que ces enjeux ne concernent pas seulement les programmes des partis mais le projet de société tout entier», précise l’un des premiers signataires de l’Appel, le président de l’Association Afak Abderrahim Harouchi. Le problème n’est donc pas à poser uniquement en rapport avec un fait conjoncturel, à savoir le scrutin, mais aussi et surtout par rapport au projet en construction pour «un Maroc moderne, démocratique, prospère, solidaire, ouvert et tolérant», fait valoir M. Harouchi, en mettant en garde contre l’autre projet de «Maroc replié sur lui-même, intolérant, et rétrograde avec toutes les conséquences que cela comporte». D’une part, il y a un Maroc acquis aux valeurs de démocratie, de modernité et de progrès, et de l’autre, un autre Maroc totalitaire, archaïque et fanatique. Cette dichotomie est soulignée dans l’Appel avec d’autant plus de clarté qu’il n’y a pas de place à l’ambiguïté. «Cet élan émancipateur, porteur de rénovation, se heurte dans son déploiement à des vents contraires qui soufflent, eux, depuis des décennies et prennent aujourd’hui l’allure d’une tornade menaçant les fondements humanistes de la Maison marocaine», avertit l’Appel, en allusion à la menace que font planer sur le Maroc d’aujourd’hui, les obscurantistes qui veulent s’ériger en gardiens de la morale, et qui sont en train de détourner les nobles valeurs de l’Islam au profit de leur idéologie haineuse, méprisante et méprisable. Le cinéaste Saâd Chraïbi, l’un des signataires également de cet Appel, ne se trompe pas d’ennemi. Il n’accorde aucun crédit à ces «forces qui veulent aujourd’hui mener le Maroc vers des voies totalitaires et obscurantistes». Pas plus d’ailleurs que les autres signataires. «Il est grand temps pour les démocrates de notre pays de prendre la mesure exacte d’un tel péril, des effets pernicieux qu’il a déjà provoqués au sein de larges couches de la population, sans parler du doute qu’il réussit parfois
à semer dans leurs propres rangs», indique l’Appel, qui précise qu’il ne s’agit là «ni de surévaluer ni de sous-estimer ce péril, mais d’assumer résolument une tâche de salubrité publique consistant à ranimer la flamme du combat démocratique et des valeurs qui l’entretiennent». Un combat de tous les instants envers et contre les prometteurs du fameux «Grand soir», les fossoyeurs de l’espérance, les «architectes du chaos», les vendeurs de fausses illusions, les avocats des chimères et les ennemis de la vie. Un appel à s’unir est lancé pour relever le défi de la vie face aux marchands de la mort. «Evidemment, une bataille d’une telle envergure ne saurait être gagnée si les démocrates se présentent en rangs dispersés. Plus que jamais, le camp démocratique est appelé à se ressaisir afin d’enrayer le processus de son propre émiettement (…) Oeuvrons pour que la famille démocratique se redresse et porte haut le flambeau de l’espoir, des valeurs humanistes et du progrès !». C’est sur cette note d’espoir que s’achève l’Appel pour un pacte démocratique.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *