Soins de proximité

Soins de proximité

Le complexe social Omar Bnou Lkhattab a connu une grande animation même par un dimanche matin. Une belle bâtisse dotée de près d’une quarantaine de salles, parfaitement équipées qui abritent plusieurs activités allant de l’assistance médicale, aux domaines de l’art et de la culture, en passant par les programmes de formation et d’éducation non formelle.
Toutes les tranches d’âge trouvent leur compte, de l’enfant au vieillard. Très propre et bien entretenu, le complexe voit de plus en plus de gens affluer pour profiter de ses nombreux services. Au milieu d’un environnement populaire et très peuplé, dans des quartiers des plus démunis, comme Hay El Farah et l’ex-Derb Milan, le complexe social est vu comme une providence divine. Ils sont plus de 600 personnes à profiter quotidiennement des services de ce complexe. Alors que le quartier est en train de se réveiller, les autorités locales de la préfecture et les membres de l’Association marocaine pour l’environnement et la santé se retrouvent dans le complexe. A commencer par le gouverneur Aziz Dades et tout le staff de la préfecture, le président de l’association sus-citée, le docteur Abdelmalek Mansouri et les médecins et paramédicaux volontaires. Tout ce beau monde tient à faire réussir le passage de «la Caravane de la Santé». Aux alentours de 9h30 du matin, les habitants commencent à entrer pour profiter de cette activité de solidarité. Première étape, les visiteurs nécessiteux sont accueillis par une équipe de médecins pour établir un diagnostic. Beaucoup de femmes, enfants et vieillards se sont agglutinés dans une parfaite organisation attendant chacun son tour pour être examiné.
Une fois l’examen terminé les médecins bénévoles livrent une ordonnance au concerné avant qu’il ne soit orienté vers la pharmacie qui se trouve dans le complexe même, pour s’octroyer gratuitement les médicaments nécessaires. Si le cas de l’individu objet de la visite est anormal, il est orienté immédiatement vers le médecin spécialiste qui se trouve à l’étage supérieur du complexe. En cas de nécessité, et si le patient doit faire des analyses approfondies, une échographie ou même une opération, on lui ouvre un dossier avec rendez-vous pour se diriger par la suite vers le CHU Ibn Rochd.
A rappeler que les services d’urgence d’Ibn Rochd avaient déjà organisé en partenariat avec la même préfecture, une journée similaire. Ainsi, le rendez-vous du dimanche 26 septembre est la deuxième expérience en la matière en l’espace de moins d’un an. Pour le docteur A.Mansouri la réussite de ce genre d’activité ne peut être que bénéfique, et ce, à plusieurs niveaux. « D’abord, cette coordination et ce partenariat entre les autorités locales et la société civile est de très bon augure pour l’avenir car elle concrétise la notion même de la proximité tant prônée par les différents intervenants dans la vie politique et sociale au Maroc.
Ensuite, des activités comme celle-ci sont en passe d’encourager d’autres bonnes âmes à faire de même dans d’autres lieux et dans d’autres domaines, instaurant ainsi une certaine fréquence dans le domaine de la solidarité» explique M.Mansouri. Dans ce sens, une autre association est venue apporter sa contribution au profit des visiteurs du complexe.
L’Association marocaine pour la protection de la bouche et des dents (AMPBD) a ramené une sorte de cabinet dentaire mobile, avec des chirurgiens dentistes qui ont procédé à l’examen de ceux qui ont des maux dentaires. L’AMPBD a même organisé une projection instructive dans l’une des nombreuses salles du complexe au profit des enfants pour les initier à la protection de leurs dents.
L’initiative de la préfecture Derb Soltane-El Fida entre dans le cadre de l’animation permanente du complexe, mais aussi dans le processus amorcé par les autorités préfectorales et qui consiste à la recherche permanente de partenaires dans le genre pour institutionnaliser cette approche de proximité engageante et positive. C’est un exemple à suivre, une très bonne idée, et les bonnes idées n’ont pas d’âge, elles ont seulement de l’avenir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *