Solidaires du Maroc

Une délégation du Comité International pour la Renaissance de l’Afrique (CIRA, une ONG française) a visité, dimanche à Casablanca, certains des lieux visés par les attentats du 16 mai, en l’occurrence le Cercle de l’alliance israélite et l’Hôtel Farah. Composée de personnalités politiques, de médecins de renom, de chefs d’entreprises, d’artistes et de représentants de la société civile, cette délégation est venue témoigner sur place sa solidarité avec le peuple marocain. Créé à Paris en 1986 par la Marocaine Maria Maylin, le CIRA s’assigne pour objectifs la réhabilitation des hôpitaux en Afrique, la prise en charge médicale des malades nécessiteux et la formation sur place des équipes médicales encadrées bénévolement par des professeurs de médecine de renommée internationale. L’ONG a déjà doté certains établissements hospitaliers marocains d’appareils de radiologie pulmonaire et offert des dons en faveur de certains orphelinats du Sud du pays.
Le Comité a également assuré la prise en charge en France de patients nécessiteux atteints de cancer et autres pathologies graves, ainsi que la formation d’étudiants marocains par l’octroi de bourses d’études. Le CIRA s’apprête, par ailleurs, à doter l’hôpital de Tata d’équipements modernes avec l’installation d’un plateau technique de pointe. Deux missions médicale et chirurgicale multidisciplinaires sont également prévues pour cette année dans la province de Tata. Les membres de la délégation ont été reçus par Zoulikha Nasri, conseiller de SM le Roi, qui, a réitéré sa condamnation des attentats-suicide, les a remerciés pour cet élan de solidarité et ce geste de sympathie. Saluant les actions humanitaires du CIRA, Mme. Nasri a appelé les membres de cette ONG à persévérer dans cette voie salutaire car, dit-elle, «il est plus aisé d’avoir les ressources matérielles que de trouver des hommes et des femmes engagés bénévolement et réellement dans l’effort humanitaire et le travail associatif».
De son côté, Maria Maylin, la présidente du CIRA, a indiqué que cette visite de solidarité au théâtre des attentats terroristes est pour l’ensemble des membres de son association l’occasion d’exprimer à haute voix leur solidarité et leur amitié au peuple marocain, connu dans le monde pour la chaleur de son accueil et son attachement aux vertus de tolérance et de la paix. Pour sa part, Serge Berdugo, le président de la communauté israélite au Maroc, qui a reçu la délégation au sein du Cercle de l’alliance israélite, une des cinq cibles des attentats, a mis en avant les valeurs de tolérance et de cohabitation qui font du Maroc un modèle d’intégration de la communauté israélite dans le monde.
Les membres de la délégation du CIRA se sont ensuite rendus au CHU de Casablanca pour s’enquérir de l’état de santé des blessés des attentats encore sous surveillance médicale. La délégation a aussi effectué une visite au service de pédiatrie de l’hôpital Ibn Rochd, bénéficiaire d’un lot d’équipements médicaux et ludiques au profit des enfants hospitalisés offert par le CIRA.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *