Solidarité: Al Ihssane lance la campagne de dons «RamaDon»

Solidarité: Al Ihssane lance la campagne de dons «RamaDon»

Pilier de la maison d’enfants Lalla Hasnaa, l’association Al Ihssane lance, avec le soutien de sa marraine de cœur, Choumicha, une opération de récoltes de dons sous le thème «RamaDon» qui se déroulera durant tout le mois de juin 2016.

Cet appel aux dons rentre dans le cadre des efforts fournis par l’association au profit des enfants abandonnés, pendant le mois sacré du Ramadan, mois de piété, de partage, d’entraide et de générosité. L’opération de récolte se fera soit à travers le nouveau site internet de l’association (www.association-ihssane.org), ou via les différents points de donations mis en place par les responsables de l’association. Grâce à ces dons, les enfants de l’association pourront aspirer à un futur meilleur et bénéficier de l’accès à la scolarité et à une bonne éducation. Un futur digne pour les enfants abandonnés, à la concrétisation duquel œuvre tout le personnel de la maison d’enfants Lalla Hasnaa.

Créée en 1989, l’association Al Ihssane s’assure de la prise en charge physique, psychologique et éducative des enfants accueillis au sein de la maison d’enfants Lalla Hasnaa, dont Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa est présidente d’honneur.

Parmi les missions de l’association : la gestion des dons et subventions reçus, l’organisation de toutes les activités permettant le développement et l’épanouissement des enfants. Elle prépare également l’état civil de tous les pensionnaires ainsi que leur jugement d’abandon, les dossiers de la «kafala» (prise en charge de l’enfant par une famille), et les dossiers pour le départ des enfants ayant atteint l’âge de six ans vers d’autres structures. Au total, ce sont 280 pensionnaires qui vivent au sein de 2 centres situés à Casablanca. Le premier, situé au quartier de l’Oasis, accueille les moins de 6 ans, et héberge le siège de l’association, tandis que l’autre, situé au quartier Polo, est consacré aux enfants et adultes à besoins spécifiques.

Mounir Bassy
Journaliste stagiaire

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *