Solidarité : Bilan positif

Solidarité : Bilan positif

Le Souverain a présidé, mardi au Palais Royal à Agadir, une réunion du Conseil d’Administration de la Fondation Mohammed V pour la solidarité consacrée tout d’abord à l’examen des comptes de l’exercice 2004. Cette séance de travail a aussi été l’occasion pour SM Mohammed VI de s’enquérir de l’évaluation de l’ensemble des programmes de la Fondation ainsi que les projets finalisés ou en cours de réalisation.  Dans un communiqué diffusé à la suite de cette réunion du Conseil d’administration, la Fondation Mohammed V pour la solidarité, a souligné que l’enveloppe budgétaire globale qu’elle a dépensée depuis sa création en 1999 a atteint les 2,2 milliards DH environ. Toutefois, durant l’année 2004, l’enveloppe globale des réalisations de la Fondation s’élève à 265,4 millions DH. Les actions de la Fondation Mohammed V, réalisées durant cette dernière année, ont porté sur sept grands programmes. "La scolarisation des enfants, en particulier les filles en milieu rural, la lutte contre l’analphabétisme, des activités diverses au profit des enfants démunis, l’intégration des personnes handicapées, la formation et l’insertion des jeunes, l’élargissement des prestations médicales à un plus grand nombre de personnes, sans compter les efforts déployés dans le domaine de l’intégration de la femme et la réalisation du développement durable", souligne le communiqué de la Fondation.
Par ailleurs, la Fondation a rappelé que dès les premières heures du séisme qui a frappé la ville d’Al Hoceima et ses environs, une importante mobilisation s’est opérée pour porter secours aux populations sinistrées. L’enveloppe globale consacrée à Al Hoceima a quasiment atteint les 58 millions DH financée par la Fondation et par ses partenaires. La Fondation est ainsi intervenue dans la réalisation d’importants projets sociaux. Il s’agit notamment de l’équipement de l’hôpital provincial, de la construction de divers centres (santé, éducation, formation des enfants et des jeunes, prise en charge des handicapés) et le lancement de plusieurs projets de développement au profit des femmes démunies. Lors du Conseil d’administration, le Souverain a particulièrement insisté pour que la Fondation s’assure, lors du choix de ses partenaires, de la bonne exécution des projets qu’elle finance, tout en garantissant la pérennité des ressources propres pour chaque projet. "Dans le cadre de cette approche, la priorité est accordée aux projets concernant les enfants, les jeunes, les personnes handicapées et les femmes démunies", souligne la Fondation.
La scolarisation des enfants, la lutte contre le phénomène de déperdition scolaire touchant les filles en milieu rural et l’insertion des personnes handicapées sont également des priorités sur lesquelles le Souverain a insisté. En matière de soutien à la politique du ministère de la Santé, la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec la Fondation MAMDA-MCMA et le ministère de la Santé, a lancé en 2004 la construction de l’Institut de Formation aux carrières de santé de Fès (IFCS). Cet Institut sera réalisé pour un coût global de 12 millions de DH et comprendra un internat et des logements. L’IFCS sera doté d’un bloc pédagogique avec plusieurs sections : infirmiers polyvalents, sages-femmes, infirmières anesthésie réanimation, infirmières radiologie et assistance sociale. En tout, 150 étudiants seront formés dans chaque section et par promotion.
Cette réalisation s’inscrit dans le cadre d’un programme entamé par la Fondation et ses partenaires et qui a consisté à réaliser un centre de formation pour les infirmières à Al Hoceima. A noter que "les chiffres détaillés de l’exercice 2004, approuvés par le Conseil d’administration présidé par SM Mohammed VI, seront diffusés au grand public très prochainement", assure-t-on à la Fondation Mohammed V.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *