Solidarité quand tu nous tiens

Les jeunes marocains originaires d’une quinzaine de villes de France regroupés au sein de «Maillage» sont parfaitement conscients de la responsabilité qu’ils s’apprêtent désormais à assumer. Venir en aide à leur pays d’origine en se lançant dans l’action caritative.
Les jeunes de «Maillage», accompagnés de sportifs et d’acteurs de renom, étaient présents, lundi dernier, lors de l’inauguration d’un terrain de sport baptisé «Youssef Belkhouja» à Ben Abid, dans la région de Casablanca. La famille Belkhouja, présente à l’occasion s’est dite très touchée par ce geste noble qui gravera le nom de leur fils dans les mémoires. Financé par l’association «Maillage» et l’association «l’Heure Joyeuse», présidée par Mme Leïla Chérif, ce projet est aussi un bel hommage à ce sportif, ancien joueur du WAC, décédé à l’âge de 25 ans. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités à commencer par le Wali Driss Benhima, la championne Fatima Aouam, l’acteur marocain en France Roshdy Zem, l’acteur Rachid El Wali, Naima Lmacherqi, l’ex-joueur et entraîneur de foot Hammadi Hamiddouch, les responsables des autorités locales, les élus, les responsables de «l’Heure Joyeuse»et bien entendu nos jeunes venus de France. Les deux chaînes nationales et des journalistes représentant divers créneaux font partie de la présence. Mais il faut dire que la plaque tournante lors de ces activités est M.Ahmed Ghayet.
Un fervent militant associatif qui n’arrête pas de bouger et d’établir les contacts, présentant les gens et expliquant l’importance que revêt ce genre d’activité chez les MRE. Ahmed Ghayet affirme que cette action n’est que «le début d’une longue série d’initiatives de la part des jeunes marocains en France». Et M.Ghayet d’ajouter que «Pour cette opération, nous avions l’insigne honneur d’être parrainés par SM le Roi Mohammed VI. Le Souverain nous a octroyé un don personnel pour la construction de la maison de jeunes de Dar Bouazza» faisant ainsi allusion à la construction à Dar Bouazza d’une maison de jeunes, avec un atelier Internet en février 2000.
Ce lundi 25 février 2002, la population du lotissement Benabid et de douar Lahrach allait vivre des moments inoubliables. La joie se lisait sur les visages des enfants en particulier. Des gens qui croupissent dans la pauvreté à quelques kilomètres de la capitale économique souffrant du manque d’infrastructures. C’est un acte de délivrance pour la jeunesse du coin de voir émerger un terrain de sports (mini-foot, basket et hand-ball) en plein milieu de leur patelin. Idem pour douar Lahrach où des fonds destinés à la construction d’une école et d’un terrain de jeux seront remis aux habitants et aux enfants du village.
Certes, nous sommes loin d’avoir traversé la rivière, mais cet esprit de solidarité cher à tous les Marocains, incarné par SM le Roi et confirmé par les intenses activités de la fondation Mohammed V pour la solidarité, commence à prendre de l’ampleur. De plus en plus de marocains se sentent in fine impliqués dans ce chantier bénéfique pour l’avenir de notre pays.
Une médiatisation en bonne et due forme rendrait un immense service à ces bonnes oeuvres dont les tentacules commencent à s’étendre bien au-delà du pays de l’hexagone.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *