Sommet féminin à Marrakech

Les femmes ont besoin d’être soutenues par des réseaux professionnels composés d’autres femmes ayant l’expérience des difficultés qu’elles doivent surmonter. Partant de ce constat, elles seront plus de 700 représentant près de 80 pays à se réunir en conclave du 28 au 30 juin courant. Elles, ce sont les participantes à la 13ème édition du Sommet Mondial de Femmes, qui réunira, pour la première fois dans un pays arabe, des femmes leaders dans les domaines économique, politique et associatif.
Surnommé le «Davos des Femmes» par les participantes aux éditions précédentes, ce sommet constitue un espace transnational de partenariat et d’échanges pour des femmes venant partager leurs expériences, renforcer leurs compétences et leurs réseaux sur le développement économique féminin. Le choix du Maroc comme pays hôte de cette édition, qui bat le record des précédentes éditions en matière de participation, vient saluer les progrès économiques et politiques réalisés par les Marocaines qui s’illustrent par l’élection l’année dernière de 35 femmes au Parlement et la nomination de trois femmes au poste de ministre.
Ce forum sera également l’occasion pour les organisations de femmes professionnelles de collaborer afin d’influencer les politiques adoptées par leurs dirigeants et d’aider les femmes d’affaires à développer leur potentiel d’autant plus qu’à l’heure actuelle, on assiste à une évolution du rôle traditionnel des femmes au sein de la société, où celles-ci se trouvent confrontées à de nouveaux défis et à de nouvelles responsabilités dans un environnement sans cesse plus compétitif. Par ailleurs, ce Forum est le premier à accueillir une table ronde sur le développement économique qui réunira 37 femmes ministres, dont Nouzha Chekrouni, ministre déléguée auprès des Affaires étrangères et de la coopération chargée des Marocains Résidents à l’Etranger. La rencontre de Marrakech offre, par ailleurs, à chaque femme présente l’opportunité d’acquérir des connaissances en participant aux ateliers de travail sur les réseaux stratégiques, la valeur de l’export, le développement de microentreprises, ainsi qu’aux sessions sur le renforcement des associations de femmes d’affaires dans le monde économique et sur l’apprentissage du business électronique.
En marge de l’ouverture, se tiendra un colloque de femmes arabes qui sera axé sur l’échange des «meilleures pratiques» développées dans les secteurs public, privé et associatif en faveur de la promotion de la femme dans l’économie.  Les Sommets précédents se sont déroulés à Montréal, Canada (1990) ; Dublin, Irlande (1992) ; Taipei, Taiwan (1994) ; Miami, Floride(1997) ; Londres , Royaume-Uni (1998) ; Buenos Aires, Argentine (1999) ; Johannesburg, Afrique du Sud (2000) ; Honk Kong ( 2001) ; et plus récemment, Barcelone, Espagne (2002).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *