Sous le signe de la créativité

A l’ouverture de la 2-ème édition du printemps des établissements scolaires qui se poursuivra jusqu’au 05 avril prochain, Mohamed Dkhiss, chef du service du patrimoine éducatif et des nouvelles technologies au ministère de l’Education nationale (MEN) a indiqué que cette rencontre propose des activités culturelles, artistiques et sportives au profit des élèves et ambitionne de promouvoir leurs compétences.
Pour Bachir Kamari, vice-président de l’union des écrivains du Maroc (UEM), la créativité dans les établissements scolaires est à la tête des préoccupations des intervenants dans le domaine, rappelant que cette manifestation vise à réactiver l’accord de partenariat entre l’UEM et le MEN dans lequel elle s’inscrit.
Relevant l’importance de la modernisation des moyens de l’action culturelle, il a noté que les établissements scolaires nationaux sont dans l’obligation de rénover leurs programmes et de proposer «d’autres conceptions de l’identité de l’école et de l’université, à la lumière des expériences dans les différents champs de la créativité». L’ouverture de cette rencontre a été également marquée par un débat sur «l’enseignement de la littérature dans les écoles et l’université» animé par les universitaires Driss Belmlih et Mustapha Chadli.
M. Belmlih a évoqué la désaffection des étudiants pour la lecture, relevant, par ailleurs, la très faible présence de la littérature marocaine dans les manuels scolaires qui ont été élaborés, selon lui, «sans la prise en compte de la composante de l’identité marocaine».
Dans le même ordre d’idées, M. Chadli a noté l’absence de plusieurs genres littéraires modernes dans le cursus universitaire ainsi que la quasi-absence de la littérature comparée.
Il a appelé, à cet égard, à réviser le système de formation universitaire et à faire de l’université un espace de communication entre les créateurs, les critiques et les lecteurs et un moyen de promotion de l’écriture et de la lecture.
A rappeler que le 2-ème printemps des établissements éducatifs a été lancé à la mi-février dans plusieurs écoles et lycées du royaume. Cette manifestation prévoit des activités culturelles, artistiques, éducatives et sportives organisées par une commission technique dirigée par les directeurs des académies et les délégués du ministère.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *