Souss-Massa : Une caravane du genre social et du climat pour sensibiliser la femme rurale

Souss-Massa : Une caravane du genre social et du climat pour sensibiliser la femme rurale

Depuis le 15 juillet dernier la «Caravane Adrar du genre social et du climat» s’est adressée directement à la femme rurale de la région du Souss-Massa pour s’arrêter sur les défis liés aux changements climatiques.


Initiée par le Conseil régional du Souss-Massa en collaboration avec la Coalition régionale de droit de l’environnement et la Direction régionale de l’environnement, cette caravane qui devra s’achever à Tata a sillonné durant plusieurs journées les différentes provinces de la région du Souss-Massa, pour sensibiliser aux aléas des changements climatiques notamment sur la femme rurale de plus en plus touchée par les répercussions qui en sont liées. Et ce sous le thème «pour une équité climatique qui respecte le territoire et le genre».
Tout au long des différentes escales effectuées dans la province de Chtouka, Ait Baha, Tiznit, Agadir Idaoutanane, Inzegane Ait-Melloul, et Taroudant, la Caravane Adrar a réuni membres de la société civile locale et régionale, élus, experts et étudiants chercheurs, dans le cadre de rencontres interactives avec les représentants des autorités publiques, pour dresser un diagnostic environnemental propre à chaque province sur les effets néfastes de ces changements climatiques sur le mode de vie de la femme rurale, dans les communes montagneuses et éloignées de la région du Souss-Massa.
Cette initiative qui rentre dans le cadre du Sommet Climate Chance qui sera tenu à Agadir du 11 au 13 septembre prochain, se veut une occasion propice pour dresser un état des lieux de la situation actuelle dans les différentes provinces concernées à travers des recherches sur le terrain et des formulaires remplis par les femmes rurales regroupées dans des coopératives et associations pour s’arrêter sur les techniques et méthodes d’antan encore utilisées par la femme soussie, pour lutter contre la sécheresse, la désertification, la surexploitation des terres, l’érosion et la pollution.
Dans ce sens, une enquête de perception a été réalisée au niveau des provinces visitées à travers un questionnaire préparé au préalable dans le but de percevoir le comportement des femmes face à la problématique du changement climatique. Les résultats généraux de l’enquête seront publiés lors du Sommet Climate Chance.
D’après les organisateurs, la Caravane Adrar vient pour mettre l’accent sur la nécessité de l’implication de tous les acteurs concernés ; étatiques, privés et tissu associatif, pour instaurer une équité climatique qui respecte le territoire et le genre. Et aussi via l’adhésion dans un processus d’adaptation au changement climatique qui prend en considération la préservation du mode de vie, et des activités génératrices de revenus pour la femme rurale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *