Soutien du CCDH au peuple palestinien

Driss Dahak, président du Comité international de coordination des institutions nationales pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CIC), a exprimé, mercredi à Copenhague (Danemark), « sa profonde préoccupation pour les graves violations des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens occupés ».
Dans une allocution prononcée à l’ouverture de la VI-ème Conférence internationale des institutions nationales de promotion et de protection des droits de l’Homme, M. Dahak a appelé à « l’arrêt de toute forme de discrimination, d’intolérance et de violence au Proche-Orient afin que tous les peuples de la région puissent vivre dans la sécurité et la paix ». La réunion du CIC, qui se compose de 16 membres élus à raison de quatre pour chacun des groupes régionaux d’institutions nationales (Afrique, Amérique, Asie-pacifique et Europe), s’inscrit dans le cadre du suivi de la Conférence mondiale contre le racisme qui avait eu lieu à Durban, en Afrique du sud, en septembre 2001.
La décision de placer la VIème conférence sous le signe du suivi de la Conférence de Durban illustre l’engagement des institutions nationales à lutter contre toutes les formes d’intolérance aux niveaux national et international, a souligné M. Dahak, président du Conseil consultatif des droits de l’homme (CCDH).
« La discrimination est un fléau qu’il convient de prendre au sérieux et contre lequel nous devons lutter avec détermination car il constitue un véritable danger pour l’humanité », a-t-il relevé. En outre, il a estimé qu’il est judicieux de mettre en exergue les différents outils juridiques dont dispose la communauté internationale et de souligner la nécessité de leur mise en oeuvre, sur le plan international, notamment par le recours optimal aux organes conventionnels pertinents des Nations Unies.
Le président du CIC a également présenté aux participants un projet de règlement intérieur pour les conférences internationales de ce groupement. Ce projet, a-t-il précisé, est à l’ordre du jour de la réunion annuelle du CIC prévue la semaine prochaine à Genève en marge de la 58-ème session de la Commission des droits de l’Homme.
Les participants à cette Conférence, dont la séance d’ouverture a été présidée par le ministre danois des Affaires étrangères, Perstig Moller, débattront, durant quatre jours, de toutes les formes de racisme et d’intolérance ainsi que des mesures législatives et institutionnelles pour les prévenir et les réprimer sur les plans national et international.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *