Souverain sur tous les fronts

Souverain sur tous les fronts

Tirant profit au maximum de ses visites à l’étranger, SM Mohammed VI ne laisse aucune occasion passer sans intervenir, soit pour apporter son soutien aux causes justes que défendent des peuples opprimés comme en Palestine ou en Irak ou pour appuyer le développement économique des pays en voie de développement ou élever le niveau de la coopération avec certains Etats. Des démarches qui témoignent d’une volonté ferme d’élargir le rayonnement du Royaume du Maroc sur le plan international et de participer de manière agissante à l’instauration de la paix dans le monde. La participation du Souverain aux travaux de la 58-ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, le travail fructueux, qui a été effectué en marge de cette assemblée, et sa visite au Mexique s’inscrivent dans cet ordre de logique. Selon des agences de presse, les entretiens que le Souverain a eus avec le président mexicain, Vicente Fox Quesada, ont porté sur le développement des relations bilatérales, ainsi que sur l’ensemble des thèmes d’intérêt commun, et plus particulièrement dans les secteurs socio-économiques prioritaires pour les deux pays. Outre les questions relatives à la Palestine, au Moyen –Orient et à l’aide aux pays démunis, notamment en Afrique, l’affaire du Sahara marocain a été, à n’en pas douter, présente au menu de cette rencontre, étant donné le rôle que pourrait jouer ce pays au niveau du Conseil de sécurité, et particulièrement auprès de ses voisins en Amérique Latine. Aussi, saisissant l’occasion de l’Assemblée onusienne précitée, SM Mohammed VI s’est entretenu avec le président des Etats-Unis d’Amérique, George W. Bush. Cet entretien s’est soldé par la décision de conférer aux relations entre les deux pays un statut particulier et de renforcer leur dialogue politique au service de la paix, la stabilité et la sécurité des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. En ce qui concerne l’affaire du Sahara, le président américain aurait témoigné, selon des sources diplomatiques, la volonté de son pays de respecter les choix du Maroc concernant la défense de son intégrité territoriale et sa position consistant à inciter la Communauté internationale à ne rien imposer au royaume et à contribuer, en revanche, à l’instauration d’une paix durable au Maghreb. De son côté, et conformément à ses propos annoncés lors de la 58ème session de l’Assemblée onusienne, SM le Roi a réaffirmé solennellement l’engagement du Maroc à coopérer avec les Nations Unies pour parvenir à une solution politique de la question du Sahara marocain, dans le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume. Une solution qui a été explicitée devant le président argentin Nastor Carlos Kirchner et qui ne pourra être conclue sans la concertation entre le Maroc et l’Algérie. D’où la rencontre avec le président Abdelaziz Bouteflika, et la décision qui aurait été prise, selon des journaux algériens proches des militaires, en ce qui concerne la tenue d’un sommet entre les chefs d’Etat des deux pays, dans un endroit non encore déterminé. La visite officielle de Jacques Chirac s’inscrit assurément dans la suite logique de cette nouvelle dynamique diplomatique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *