août 24, 2017

Spécial MRE : La Direction de la cooperation des études et de la coordination sectorielle

Spécial MRE : La Direction de la cooperation des études et de la coordination sectorielle

La Direction constitue un organe actif du ministère dont l’action se déploie au quotidien sur des missions concrètes de terrain très diverses, allant du suivi de l’opération de transit «Marhaba» à la préparation d’accords internationaux sur les migrations, en passant par l’organisation de rencontres internationales.

La Direction de la coopération, des études et de la coordination sectorielle est une structure transversale du ministère qui accompagne son action au service de la stratégie et des programmes en faveur des Marocains résidant à l’étranger que sur celle dédiée à l’immigration et l’asile.
Son action s’articule autour de trois principaux domaines, à savoir :
1- La coopération : Dans le but de veiller au renforcement des relations entre le ministère et ses partenaires internationaux, de promouvoir l’expérience marocaine sur la scène internationale et de veiller aux intérêts du Maroc dans la négociation des accords auprès des institutions internationales et sous-régionales .
2- Les études : Afin de produire des données statistiques, de réaliser des études et de suivre de manière continue l’évolution du secteur de la migration de manière à définir des politiques publiques rénovées, performantes et conformes aux grands enjeux du secteur ;

3- La coordination sectorielle : Afin de renforcer la collaboration et la synergie entre les départements ministériels, les organismes publics et les institutions régionales pour une meilleure convergence de l’action publique sur le secteur de la migration.

Elle intervient à travers son action à Rabat mais aussi par l’entremise de son réseau des Maisons des Marocains du monde et des affaires de la migration au niveau régional qui compte actuellement trois structures (Nador, Beni Mellal et Tiznit) et qui constitue une porte d’entrée du ministère en région au service des MRE et des migrants.
La Direction constitue par conséquent un organe actif du ministère dont l’action se déploie au quotidien sur des missions concrètes de terrain très diverses, allant du suivi de l’opération de transit «Marhaba» à la préparation d’accords internationaux sur les migrations, en passant par l’organisation de rencontres internationales comme le Forum mondial sur la migration et le développement et la gestion de programmes de coopération avec les principaux partenaires internationaux, aux niveaux bilatéral et multilatéral.
En effet, la question des migrations figure parmi les priorités politiques internationales et le Maroc s’affiche comme un partenaire estimé et un modèle privilégié du fait qu’il représente l’un des rares pays dans la région à disposer d’une politique migratoire volontaire, moderne et fondée sur les principes de respect de l’Homme. Par ailleurs, en tant que pays d’origine, de transit et de destination de migrants, le Maroc joue un rôle de trait d’union entre l’Afrique subsaharienne, l’Afrique du Nord et l’Europe.
Le Maroc dispose donc d’une place particulière sur l’échiquier international qui le positionne comme un acteur incontournable et le conduit à mener une action de coopération dense marquée par une relation continue avec l’ensemble des acteurs de la coopération internationale, un rôle actif aux espaces de dialogues internationaux et dans le suivi des conventions internationales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *