Spécial MRE : La Direction de l’action sociale, culturelle, éducative et des affaires juridiques

Spécial MRE : La Direction de l’action sociale, culturelle, éducative et des affaires juridiques

Les missions de la direction découlent des deux premiers axes de la stratégie du ministère envers les MRE, à savoir: la préservation de leur identité marocaine et la protection de leurs droits et intérêts.

Protéger les droits et intérêts des Marocains du monde, œuvrer pour le renforcement de leurs liens avec le Maroc, sa culture, son histoire et ses valeurs, sont là les principaux défis pour lesquels nous sommes tous mobilisés ! Les évolutions qui ont marqué la communauté marocaine à l’étranger, aussi bien dans sa structure sociodémographique que dans son environnement, impliquent plus d’efforts de la part des différents acteurs agissant sur ce dossier. Il s’agit d’un travail de longue haleine qui repose, au quotidien, sur des hommes, des femmes… des fonctionnaires qui font preuve d’une grande abnégation. Les missions de la direction découlent des deux premiers axes de la stratégie du ministère envers les MRE, à savoir : la préservation de leur identité marocaine et la protection de leurs droits et intérêts. La direction, à ce titre, pilote quatre programmes thématiques : culturel, éducatif, social et assistance juridique et administrative.
Dans le cadre du programme culturel, plusieurs activités sont réalisées au profit des jeunes MRE. L’Université d’été de Tétouan en est un exemple. Organisée en collaboration avec l’Université Abdelmalek Essaâdi, du 14 au 23 juillet passés, elle a connu la participation de 260 jeunes marocains en provenance d’une vingtaine de pays d’accueil des cinq continents. Parallèlement, et durant la période estivale allant de juillet à fin août, plus de 200 enfants MRE prennent part à des colonies de vacances organisées par des partenaires publics et privés. Au niveau des pays d’accueil, en plus du lancement des centres culturels marocains à l’étranger «Dar Al Maghrib», le ministère soutient plusieurs activités -culturelles et éducatives- par le biais de projets portés par des associations de MRE.
Le programme social vise avant tout le soutien des MRE se trouvant en situation difficile. Ainsi, le ministère et l’OFPPT ont monté un programme de formation qualifiante afin de faciliter la réinsertion socioprofessionnelle de jeunes MRE dans certains pays d’accueil. Au même titre, 1000 bourses sont octroyées annuellement aux étudiants MRE issus de familles démunies. Le ministère assure également le secours des MRE en situation de détresse. Cela peut concerner des citoyens qui se retrouvent en situation de vulnérabilité, qui souhaitent rentrer au pays, comme ça peut concerner le rapatriement de dépouilles de MRE. Rien qu’en 2017, et à ce jour, ce sont plus de 400 dépouilles qui ont été rapatriées pour être inhumées au Maroc.
En matière d’assistance juridique, le ministère a mis en place un dispositif qui englobe deux composantes : accueil et traitement des réclamations, au Maroc, et conseil juridique dans les pays d’accueil. Ainsi, des contrats de conseil juridique au profit des MRE sont passés par la voie des ambassades et consulats, avec des cabinets d’avocats dans les pays de résidence. Nous comptons aujourd’hui 26 contrats du genre dans 13 pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *