Stock de sang : Les réserves actuelles couvrent 10 jours

Stock de sang : Les réserves actuelles couvrent 10 jours

Casablanca a enregistré le plus grand nombre de donneurs

Depuis le lancement le 19 février dernier de la caravane nationale de don de sang, les Marocains ont été nombreux à faire don de leur sang. Selon les chiffres du ministère de la santé, les réserves nationales ont atteint 7.400 poches de sang, ce qui équivaut aux besoins de 10 jours. Quant au nombre de donneurs au niveau national, celui-ci s’est chiffré à 10.109. Ces chiffres témoignent de l’affluence importante au niveau des différents centres régionaux de transfusion sanguine. La plus grande affluence a été enregistrée à Casablanca (2.505 donneurs), suivie de Marrakech (940), Fès ( 690) et Oujda (631). On notera que la caravane nationale de don de sang connaît un franc succès.  Au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra qui a constitué le premier itinéraire de cette caravane, les objectifs ont largement été dépassés. Du 19 au 25 février, le nombre de donneurs s’est chiffré à 2.361 alors que l’objectif fixé était d’atteindre 1.750 donneurs. La générosité des donneurs a ainsi permis de collecter 1.270 sachets sanguins dans cette région, soit un approvisionnement en sang couvrant 10 jours.

Après la région de Rabat-Salé-Kénitra, la caravane cible la région de Casablanca-Settat et ce du 26 février au 4 mars.  Cette opération qui se poursuit jusqu’au 25 mars dans les régions Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et Tanger-Tétouan-Al Hoceima, vise à atteindre une réserve de sang couvrant au moins 7 jours, l’équivalent de 4.500 sachets sanguins. Il est important de signaler que depuis 2012, les besoins en sang augmentent à une fréquence moyenne annuelle de 22% alors que le nombre des dons n’augmente qu’à une fréquence annuelle moyenne de 6%. Pendant certaines périodes (été, vacances scolaires, jours fériés…) les stocks des produits sanguins diminuent à un niveau critique, ce qui soulève des craintes sur la pérennité de l’approvisionnement. Rappelons à ce sujet que le  Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie (CNTSH), avait signalé en janvier dernier une pénurie importante dans les centres de transfusion sanguine au niveau des grandes villes.

La situation est alarmante au niveau de Casablanca qui fait face à un manque important de sang alors que la demande ne cesse d’augmenter. «La demande quotidienne des hôpitaux, des cliniques et des centres de santé est de 400 à 500 poches de sang par jour alors que le nombre de donneurs ne dépasse pas les 300 par jour», avait estimé  Mohamed Benajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie (CNTSH).  La régularité des dons est indispensable car le sang a une durée de vie courte (5 jours pour les plaquettes). Le principal problème est de fidéliser les donneurs réguliers qui se font rares. Les dons de sang sont nécessaires pour sauver des accidentés, mais aussi des malades qui ont besoin chaque jour de produits sanguins. Ainsi, chaque année des centaines de milliers de malades sont soignés grâce à ces dons. Pour faire face à la pénurie de sang, le ministère de la santé ainsi que le CNTSH invitent les Marocains   à participer massivement et régulièrement aux dons de sang en se  présentant  aux centres de transfusion sanguine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *