Stratégie de la formation à l’OFPPT

Assistances-conseils, formations et informations. Tels sont les principaux axes de la mission de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). Depuis plus de 27 ans, l’Office a considérablement évolué, incluant désormais dans ses champs d’actions la formation des salariés, la promotion de l’emploi et s’ouvrant sur des expériences étrangères.
Dans ce cadre, le directeur général de l’OFPPT, Larbi Bencheikh, et le président de la Fédération des industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques (FIMME), Abdelhak Mounir, ont présidé récemment la réunion du comité directeur OFPPT/FIMME.
Lors de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres programmées par l’OFPPT avec ses partenaires, M. Bencheikh a rappelé les grands axes de la stratégie de développement de l’Office. Elle s’articule autour de la professionnalisation de la formation et des formateurs, du renforcement et du développement de la région, de l’optimisation et de la rationalisation du dispositif de formation ainsi que du développement du partenariat avec les associations professionnelles.
Cette stratégie, a-t-il précisé, servira de levier pour l’aboutissement d’un ambitieux programme de développement des jeunes et permettra le doublement des effectifs d’ici l’an 2007. Pour répondre aux besoins du secteur des industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques (IMMEE) en main-d’oeuvre qualifiée, l’OFPPT, indique son directeur général, mobilise 1200 formateurs dans 144 établissements de formation au profit de 35.000 stagiaires dont 7600 en cours du soir dans les métiers de la mécanique, de la métallurgie, de l’électricité et de l’électronique. Cependant, relève M. Bencheikh, et malgré les efforts communément déployés, les points de vue ont convergé, quant à la nécessité de réorganiser le dispositif de formation pour mieux répondre aux besoins réels des entreprises. Et de préciser qu’un plan d’action a été communément arrêté pour assurer une meilleure adéquation formation-emploi dans ce secteur en forte progression. Il s’agit, a-t-il dit, de la révision des cursus de formation, de la formation des formateurs, des stages en entreprise et de l’évaluation de la formation des formés. Il est également question, a-t-il ajouté, pour le développement des compétences dans le secteur des IMME, de la modernisation des équipements et d’une meilleure implication des professionnels dans le processus de formation et dans la gestion des établissements de formation.
La réussite de ce vaste programme, a-t-il conclu, réside en une vision commune sur les perspectives de développement du secteur et les possibilités réelles d’emploi qu’il est en mesure d’offrir aux jeunes. Il faut dire que l’engagement de l’OFPPT dans des projets d’entreprise axés sur la qualité, la performance, le partenariat, le professionnalisme et l’ouverture sur son environnement est de nature à optimiser son intervention dans le secteur, atteindre un taux d’emploi des lauréats plus que satisfaisant et contribuer activement à la mise à niveau continuelle des ressources humaines de nos entreprises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *