Subventions: Les associations raflent plus de 2 milliards DH

Subventions: Les associations raflent plus de 2 milliards DH

Plus de deux milliards de dirhams de subventions publiques ont été accordées aux associations en 2014. C’est ce qui ressort du premier rapport gouvernemental annuel sur le partenariat entre l’Etat et les associations  de la société civile qui a été présenté dimanche à Rabat en présence du chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Ce rapport fait état d’une hausse considérable du  nombre des associations au niveau national. Celles-ci sont passées de 116.000 en 2014 à 130.000 en 2016, soit 14.000 associations nouvellement créées en l’espace de seulement deux ans. En termes de répartition géographique, la région de  Casablanca-Settat arrive  en tête avec 19.500 associations. A noter que  la plupart d’entre elles s’activent   dans le domaine des œuvres sociales.

Par ailleurs, le rapport fait  état d’un renforcement du partenariat entre État et associations depuis le lancement de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Ainsi, entre 2005 et 2015, quelque 38.314 projets et 8.294 activités génératrices de revenus ont été réalisés au profit de 9,7 millions de personnes, dont la moitié vit dans le monde rural.
Le rapport ne manque pas de souligner la consolidation des procédures et des critères adoptés en matière de gestion du partenariat entre l’Etat et les associations. Cette mesure a ainsi permis d’identifier les catégories et les domaines prioritaires, outre le renforcement de la gouvernance en la matière.

Enfin, le document souligne la nécessité de répertorier le financement public accordé par l’Etat aux associations bénéficiaires en fonction de leurs domaines d’intervention et de leur implantation territoriale, mettant l’accent à ce propos sur l’importance de la consécration des bonnes pratiques et la généralisation et la valorisation des expériences réussies dans le domaine du partenariat entre les deux parties.

Rappelons que des mesures ont été prises en faveur de la société civile dans l’objectif de renforcer l’action des ONG et de consolider leur gouvernance. Parmi celles-ci, il y a lieu de relever  le développement d’un portail de partenariat entre l’Etat et les organisations de la société civile. Cette initiative vise à améliorer l’accessibilité, la transparence et la gouvernance dans l’octroi du financement public. Ensuite, il est question de créer un centre d’information et d’orientation des acteurs de la société civile. A ceci s’ajoute  la mise en place de programmes de formation visant le renforcement des capacités techniques des acteurs et ONG marocaines en matière de démocratie participative et de bonne gouvernance. Enfin, l’Exécutif promet une refonte du cadre juridique relatif aux associations à travers la préparation du projet de code des organisations de la société civile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *