Sur le chemin de la paix

Les pays arabes sont en faveur de la tenue d’une Conférence internationale de paix sur le Proche-Orient si « toutes les conditions requises pour son succès sont réunies », a souligné le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mohammed Benaissa .
Dans un entretien publié mardi par le quotidien « Asharq Al Awsat », M. Benaissa a indiqué que les réserves exprimées par des pays arabes ne portent pas sur le principe de la tenue de la conférence mais sur « les conditions garantissant son succès », à savoir la nécessité de tenir compte de tous les fondements ayant précédé l’initiative arabe de paix et ce depuis la Conférence de Madrid.
Ces conditions doivent également se baser sur le plan de paix arabe comme plate-forme de négociations et la fixation de la date de la tenue de la conférence. Les pays arabes sont unanimes à souligner que les discussions devront porter sur tous les volets du processus de paix, a dit M. Benaissa, faisant état de concertations entre les membres du Comité chargé du suivi de l’initiative arabe de paix dont le Maroc avec certaines capitales européennes, les Etats-Unis, le secrétaire général de l’ONU et la Fédération de Russie.
A propos du rôle du Maroc dans la relance du processus de paix au Proche-orient, M. Benaissa a indiqué que les multiples visites effectuées par SM le Roi dans plusieurs capitales dont l’actuelle tournée au Proche-orient, visent essentiellement la remise sur les rails du processus de paix d’une part, et l’ouverture de nouvelles perspectives devant l’action arabe commune dans le but de parvenir à une paix juste et globale dans la région à travers la création d’un Etat palestinien indépendant avec Al-Qods Acharif comme capitale, la libération des territoires arabes occupés (Golan et fermes de Chabâa au Sud Liban), le règlement de la question des réfugiés, le problème des eaux et des frontières.
Le ministre a indiqué que le Maroc souhaite toutefois que la Conférence internationale sur la paix au Proche-Orient soit précédée d’une réunion des ministres des affaires étrangères des pays participants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *